France : Le 21 juin 1943, Jean Moulin était arrêté à Caluire, près de Lyon par Klaus Barbie, chef de la Gestapo pour la région. Soixante-dix ans plus tard, jour pour jour, la France a rendu hommage à cette très grande figure de la Résistance, à l’occasion de la remise du dossier administratif de celui qui, en 1937, fut nommé préfet de l’Aveyron

Remis le 21 juin à Aurélie Filippetti par le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, le dossier administratif de Jean Moulin – retraçant la carrière de préfet du futur chef du Conseil national de la Résistance, qui avait rejoint l’administration préfectorale dès 1937, à l’âge de 38 ans, devenant ainsi le plus jeune préfet de France – va entrer aux Archives nationales. Le document viendra rejoindre le nouveau site de Pierrefitte-sur-Seine qui rassemble depuis février de cette année tous les fonds publics postérieurs à 179

http://www.culturefemme.com/2013/06/27/jean-moulin-aux-archives-nationales-le-dossier-administratif-du-resistant-desormais-public/

Ce dossier vient compléter celui qui avait été versé aux Archives nationales en 1967 : notes, rapports et états de service qui retracent la carrière de ce grand serviteur de la République. Il s’agit en effet, a rappelé Aurélie Filippetti, de « transmettre le témoignage d’un parcours républicain exemplaire » conformément à la mission des Archives nationales « qui est de faire vivre auprès du plus grand nombre la mémoire nationale dont elle sont dépositaires. Plus qu’une mission de service public, il s’agit d’un enjeu de civilisation. »

Manuel Valls a souligné que, s’il n’y avait « rien de sulfureux » à attendre de la publication de ce dossier, son intérêt est précisément de permettre de retracer avec davantage de précisions « l’itinéraire d’un préfet exceptionnel ». Selon la direct

http://www.culturefemme.com/2013/06/27/jean-moulin-aux-archives-nationales-le-dossier-administratif-du-resistant-desormais-public/