Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Mémoire de la Résistance et de la Déportation 71

Publié par cercle Jean Moulin sur 16 Mars 2013, 17:58pm

Catégories : #Mémoire de La Résistance et de la Déportation

http://lhistoireenrafale.blogs.lunion.presse.fr/2013/03/16/16-mars-1943-de-gaulle-giraud-et-les-antilles/

Le 16 mars 1943, le général de Gaulle chef de la France combattante adresse à sa mission en poste à Alger un télégramme qui doit être remis au plus vite au général Henri Giraud. On sait que les relations entre les deux généraux sont obligées et que l’homme du 18-Juin persiste à ne pas faire confiance à celui qui est l’arme française des Américains. Néanmoins, il sait depuis la rencontre d’Anfa de janvier au Maroc, lui faire passer des messages sans créer des incidents diplomatiques.
“La situation aux Antilles devient de plus en plus préoccupante. Comme vous le savez, le gouvernement US a décidé de ne plus autoriser le ravitaillement des îles. L’éventualité d’une intervention américaine directe ne me paraît plus devoir être écartée. M. Sumner Welles n’a pas caché que l’amiral Robert ne saurait se bercer de l’illusion qu’il peut jouir de la sécurité sans passer à l’action”. De Gaulle cherche-t-il sur cette question des Antilles, une médiation de Giraud?
En tout cas, il le teste pour mesurer son degré de concours à la résolution d’une inquiétude légitime sur l’avenir et la sécurité des Antillais: ” Je suggère que nous fassions auprès du département d’Etat une démarche conjointe en vue de marquer au gouvernement américain que la question des Antilles est une affaire française qui doit se régler entre Français. Nos représentants à Washington devraient avoir pour tâche de sonder les intentions du gouvernement des Etats-Unis et de le prier éventuellement de ne pas essayer par une action faite en dehors de nous, d’obliger l’amiral Robert à modifier son attitude”.
De Gaulle suggère l’envoi d’une mission commune à Fort-de-France et recommande que la Maison Blanche en soit informée par souci de la loyau

Par Baudouin Nathalie & Grégory Publié dans : commémorations / anniversaire Communauté : Mémoire de la Déportation dans le 71 et en France 
Ecrire un commentaire
Samedi 16 mars 2013

http://lhistoireenrafale.blogs.lunion.presse.fr/2013/03/15/16-mars-1943-le-general-catroux-retarde/

Dans un télégramme qu’il lui adresse à Beyrouth le 16 mars 1943, le général de Gaulle accepte les raisons invoquées par le général Georges Catroux pour reporter son important voyage à Alger.
S’il lui redit que le regroupement des différentes unités françaises rattachées à la VIIIe armée britannique ne doit pas retarder l’engagement des éléments qui sont prêts à combattre, il tient aussi à ce que l’absence provisoire de Catroux ne soit pas un handicap: ” J’apprécie l’importance des questions qui vous obligent à différer votre départ. Je ne puis donc que reconnaître la nécessité où vous vous trouvez placé; mais entre-temps, des questions techniques se posent qui appellent des décisions urgentes si nous ne voulons pas nous trouver en présence de nouvelles difficultés au premier rang, il s’agit du ralliement à la France combattante dans les ports anglais et américains, de marins embarqués sur les navires en provenance d’Afrique du Nord”.
Comme de Gaulle ne tient

Par Baudouin Nathalie & Grégory Publié dans : commémorations / anniversaire Communauté : Mémoire de la Déportation dans le 71 et en France 
Ecrire un commentaire
Samedi 16 mars 2013
La bibliothèque municipale et les Amis du Livre vous invitent à venir écouter Paul Chytelman

La bibliothèque municipale et les Amis du Livre vous invitent à venir écouter Paul Chytelman

http://www.lest-eclair.fr/article/culture-et-loisirs/paul-chytelman-temoigne

 

Brienne-le-Château - MERCREDI 20 MARS - La bibliothèque municipale et les Amis du Livre vous invitent à venir écouter Paul Chytelman, mercredi 20 mars à 20 h, à la salle polyvalente de la Maison de la famille.
Paul Chytelman, né en 1922 en Pologne, arrive l'année suivante en France avec sa mère. En 1940, il s'engage dans la Résistance. Arrêté en 1944 par la Gestapo, il est déporté à Auschwitz, puis dans plusieurs autres camps. Libéré en 1945 par les troupes britanniques, il obtient plusieurs décorations et la nationalité française pour « services rendus à la patrie ».
Préside

Par Baudouin Nathalie & Grégory Publié dans : informations Communauté : Mémoire de la Déportation dans le 71 et en France 
Ecrire un commentaire
Samedi 16 mars 2013

Se souvenir pour refuser l'oubli !

http://www.devoiretmemoire.org/exposition.html

Les "Oublié(e)s" de la Mémoire vous proposent une exposition consacrée à la Déportation pour motif d'homosexualité.

Le thème de la déportation pour motif d'homosexualité étant encore méconnu, voire rejeté, notre association a estimé que cette page de l'Histoire ne pouvait rester dans l'oubli et devait être présentée au grand public.

Cette exposition se présente sous la forme de trois parties principales : La Déportationnos Témoinsle chemin des Oublié-e-s. Elles se déclinent sur une trentaine de modules (panneaux format A3 plastifiés), comportant textes et images, pour la plupart présentés grâce aux travaux de recherches de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation (F.M.D.). Chaque module porte un numéro repère qui facilite leur mise en place.

Notre association répond aux attentes du public, afin de diffuser au plus grand nombre l'évolution des connaissances historiques sur cette déportation. 

L'initiative est militante, mais la conception et la rédaction se basent sur le travail de chercheurs et d'historiens.

Depuis 2009, elle a été présentée à Paris (Mairie du Xème et Centre L.G.B.T.), Lamballe, Lille, Delémont (Suisse), Varangéville, Nancy, Genève, Dijon, Montreuil, Puteaux et Auch. En 2012, elle sera visible dans d'autres lieux qui seront annoncés ultérieurement.

Cette exposition « clé en main » est désormais à votre disposition et peut être prêtée pour une durée déterminée. 
En cas d'intérêt, il vous appartiendrait de nous présenter votre projet, 
de trouver un lieu et de payer les frais de transport assez minimes. Un chèque de caution de 100€ sera demandé, restitué au retour de l'exposition.

Nous restons à votre disposition pour tout renseignement, voire pour un futur accrochage. Écrivez-nous à : devoiretmemoire@yahoo.fr

 

Contenu de l'exposition

Affiche de l'exposition
Présentation de l'exposition

La déportation
Le système concentrationnaire nazi 1933-1945
Déportés au travail dans la carrière de Flossenbürg [photo]
La déportation partie de France
Appel des détenus Dachau [photo]
Carte des principaux camps de concentration
Classification des Déportés
Répression et persécution des homosexuel-le-s par le régime nazi : 

"Homosexuel-le-s sous la croix gammée" - La répression juridique et policière
L'envoi des homosexuel-le-s dans les camps de concentration
«Homme au triangle rose» vu par Pierre & Gilles [photo]
Arrestations de Français pour motif d'homosexualité durant la Seconde Guerre Mondiale (Travaux FMD)
Témoignage : Aimé SPITZ

Nos Témoins

Par Baudouin Nathalie & Grégory Publié dans : mémoire de la déportation Communauté : Mémoire de la Déportation dans le 71 et en France 
Ecrire un commentaire
Samedi 16 mars 2013

Le couple Abel (à gauche, avec ses 5 enfants adoptifs) - Nathalie Rodrigues © Radio FranceElie et Emmeline Abel ont reçu la médaille des Justes, à titre posthume, ce mardi matin à Dieulefit.

Un couple de Dieulefitois a été fait "Juste parmi les Nations". La cérémonie s'est déroulée ce matin, à Dieulefit. Elie et Emmeline Abel avaient sauvé quatre Juifs, sous l'Occupation. L'Etat d'Israël a décidé de saluer leur courage en leur remettant cette distinction à titre posthume. Deux de leur petites filles ont reçu, pour eux, la médaille.

Deux des petites filles du couple ont reçu, en leur nom, la distinction - (Au second plan, la maire de Dieulefit, Christine Priotto, Robert Mizrahi, le président du comité Yad Vashem pour le Sud de la France, et Pierre-André Durand, le préfet de la Drôme.

Le nom d'Elie et Emmeline Abel sera inscrit sur le Mur d'honneur dans le jardin des Justes parmi les Nations, à Yad Vashem, à Jérusalem.

7 personnes ont d

Par Baudouin Nathalie & Grégory Publié dans : mémoire de la déportation Communauté : Mémoire de la Déportation dans le 71 et en France 
Ecrire un commentaire
Samedi 16 mars 2013

http://www.auschwitz.be/index.php?option=com_content&view=article&id=252&Itemid=28

Parmi les multiples activités de la Fondation Auschwitz et de la Mémoire d'Auschwitz ASBL, vous trouverez plus d'informations dans le volet gauche sur :

nos activités scientifiques :

  • publication de la revue quadrimestrielle pluridisciplinaire Témoigner. Entre Histoire et Mémoire
  • remise annuelle des deux prix de la Fondation Auschwitz
  • organisation de colloques
  • organisation de cycles de formation comprenant trois volets : journées d’étude, séminaires pédagogiques et projections cinématographiques

nos activités en matière de pédagogie et d'éducation permanente :

  • mise à disposition du public d'expositions itinérantes
  • organisation chaque année à Pâques d'un voyage d’études à Auschwitz
  • organisation de conférences dans les écoles et centres culturels
  • organisation d'un concours de dissertation destiné aux classes terminales de l'enseignement secondaire supérieur belge
  • tenue régulière de réunions par les deux commissions pédagogiques (francophone et néerlandophone)

nos nouveaux projets « En chantier » :

  • Projets sur le Quartier « Marolles-Midi »
  • Siège de
Par Baudouin Nathalie & Grégory Publié dans : mémoire de la déportation Communauté : Mémoire de la Déportation dans le 71 et en France 
Ecrire un commentaire
Samedi 16 mars 2013

Du 11 mars au 20 avril 2013, le centre Edmond Michelet de Brive accueille l'exposition "Camps d'internement du Liousin "1940-1944).

Destinés à l'origine à regrouper les étrangers "indésirables",  les camps d'internement qui furent construits en France à partir de 1939 servirent, sous l'Occupation, à la politique d'exclusion et de collaboration du régime de Vichy. De nombreux "politiques" y furent internés, ainsi que des milliers de Juifs étrangers voués par les nazis à la déportation et à l'extermination. 
Trois camps furent ouverts pour le Limousin à partir de 1940, tous situés à proximité de Limoges, à Saint-Germain-les-Belles, Nexon et Saint-Paul-d'Eyjeaux. 
L'exposition, réalisée par l'AFMD 87 et l'ADIRP, de la Haute-Vienne raconte l'histoire de ces camps disparus et le destin de ceux qui y furent enfermés. Elle est complétée par une série de dessins originaux réalisés par un détenu de Nexon, Raoul Nolibos.
Autour de l'exposition
Mardi 26 mars
Projection du film "Le camp fantôme", de Tessa Racine, et rencontre-débat avec l'historien Guy Perlier.
 
À 20h30 au cinéma le Rex (3, bd Koenig, 19100 Brive)
Lundi 29 avril
Conférence de Guy Perlier. Août 1942 en Limousin : la 
Rafle.
À 20h30 à la salle de conférences du musée Labenche (26 bis, bd Jules Ferry, 19100 Brive)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents