Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


les Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation 71

Publié par cercle Jean Moulin sur 8 Avril 2012, 13:45pm

Catégories : #Mémoire de La Résistance et de la Déportation

Dimanche 8 avril 2012
Du lundi 02 avril 2012 au jeudi 26 avril 2012
Fondation pour la mémoire de la déportation
Exposition

Theix, En mairie

De 08h30 à 17h30

 

Infos pratiques
Gratuit
Renseignements
Tel : 02.97.43.01.10
Dimanche 8 avril 2012
06 AG ANACR (2) - Copie.JPG

De G à D : Serge Guitard et Marcel Auvin

Le conseil d’administration de l’Association Nationale des Anciens Combattants et Ami(e)s de la Résistance s’est réuni pour le renouvellement de son bureau. Le président Marcel Auvin a souhaité passer la main mais le conseil l’a reconduit au poste de président.  Il a élu Roland Gire, premier vice-président, Bernard Cailleton, deuxième vice-président, Serge Guitard secrétaire, Christian Mauvillain secrétaire adjoint, Michel Nicolas trésorier Alexis Rejment trésorier adjoint, Marcel Auvin et Michel Nicolas porte-drapeaux titulaires, Roland Gire porte drapeaux FNDIRP.

 

Le président 

http://ruffec.blogs.charentelibre.fr/archive/2012/04/07/ruffec-l-anacr-reconduit-son-president.html

Par Baudouin Grégory - Publié dans : ANACR 
Ecrire un commentaire
Dimanche 8 avril 2012

Parution : avril 2012 
ISBN : 978-2-262-03423-8
Pages : 384
Prix : 23€

Présentation

Fondée sur des archives et témoignages souvent inédits, la première synthèse sur l'un des lieux les plus tragiques et emblématiques de la persécution des Juifs en France, à l'occasion du 70e anniversaire de la création du camp.

Drancy, en banlieue parisienne, demeure dans toutes les mémoires comme le camp où a transité la majeure partie des Juifs déportés de France vers les centres de mise à mort ; 80 000 Juifs ou considérés comme tels y ont séjourné, de quelques jours à plusieurs années, d'août 1941 à août 1944. Il mêle des israélites français de vieille souche à des Juifs étrangers d'immigration récente, des élites du pouvoir et du savoir aux professions les plus humbles, adultes, vieillards, femmes et enfants.
Commandé par des Allemands, gardé et administré par des Français, Drancy, à la fois camp de représailles, de transit et de concentration, atteste l'ambiguïté criminelle des responsabilités entre l'occupant et Vichy. Des sources inédites ? correspondances clandestines, journaux intimes ? permettent de reconstituer l'existence des internés dans la cité de la Muette, avec ses solidarités multiples, mais aussi la course aux privilèges, les clivages sociaux et nationaux, la famine et le désespoir d'un côté, l'école et le théâtre de l'autre, les innombrables rumeurs et l'ordre imposé parfois par les victimes elles-mêmes, enfin la menace permanente et insoutenable de la déportation.

Annette Wieviorka, directrice de

http://www.editions-perrin.fr/fiche.php?F_ean13=9782262034238

Par Baudouin Grégory - Publié dans : inf
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents