Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


le Cercle Jean Moulin s'insurge face au Président de la République qui déclare la France responsable de la rafle du Vel' d'hiv'

Publié par cercle Jean Moulin sur 23 Juillet 2012, 22:57pm

logos Cercle Jean Moulin

 

Le Président de la République a reconnu aujourd'hui la responsabilité historique de la France dans la rafle des juifs "du vélodrome d'hiver" commise le 16 juillet 1942 à Paris par la police française au service de l'occupant nazi. Le Président de la République a dénoncé, à juste titre, le fait que la jeunesse d'aujourd'hui méconnaisse sont histoire, l’histoire de France et l'histoire de la France, et a de ce fait, à notre sens,souligné les carences de la Mémoire et de sa transmission.

Dès lors, le Président de la République se devrait de rattraper le retard pris dans le budget des anciens combattants, qui se répercute dans les moyens donnés à l'Office Nationale des Anciens Combattants et ses structures départementales (ODAC) lesquels pèchent par manque flagrant de moyens financiers et humains ne serait ce que pour apporter des réponses à ceux qui ont combattu pour la France et la République, à ceux qui blessés ont donné leur sang, leurs familles, et à leurs descendants.

Le Président de la République a affirmé à tort à l'occasion de la commémoration de cette rafle "Ce crime a été commis en France par la France".... "La reconnaissance de cette faute a été énoncée pour la première fois, avec lucidité et courage, par le président Jacques Chirac, le 16 juillet 1995", a souligné le Président de la République. Ce crime "fut aussi un crime contre la France, une trahison de ses valeurs. Ces mêmes valeurs que la Résistance, la France libre, les Justes surent incarner dans l'honneur", a ajouté le chef de l'Etat.

Nous réitérons : le Cercle Jean Moulin, désireux de laisser passer le temps de l'émotion et du recueillement national, tient à rappeler que "la France c'est la République" comme l'a dit le Général de Gaulle. C'est pour cette France, pour la République et ses valeurs que, pour la postérité, Jean Moulin a donné sa vie

Aujourd'hui la mode de la repentance s'applique à tout et à n'importe quoi, comme un enfant qui après avoir fait une bêtise dit "j'ai pas exprès, je m'excuse" et pense que cela va l'exonérer de réparations.

Le 16 juillet 1995 à la faveur d'un discours, le Président de la République, Jacques Chirac, déclare « que ces heures noires souillent à jamais notre Histoire, et sont une injure à notre passé et à nos traditions. Oui, la folie criminelle de l'occupant a été secondée par des Français, par l'état français » reconnaissant ainsi la faute de la France et de la République.

Le Cercle Jean Moulin tient à s'élever contre ce raccourci. Ces crimes ont été perpétrés par le régime de Vichy, encouragés par les ordonnances signées par le Maréchal Pétain, chef de l'etat français. 

Le Général de Gaulle avait déclaré à son retour que la République n'avait jamais cessé et que ses décrets étaient nuls et non avenus. Ce n'est pas la France qui a signé ces ordonnances, ce n'est pas la République. Si la France et la République doivent se recueillir sur toutes les victimes de l’Allemagne nazies décédées en Déportation en général et ceux de la rafle du Vel d'Hiv en particulier, elle n'a pas a faire acte de repentance en la matière.

Grégory Baudouin
Président du cercle Jean Moulin 0607595069
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents