Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


La trahison européenne de François Hollande

Publié par cercle Jean Moulin sur 3 Juillet 2012, 11:02am

Catégories : #République Patrie Nation France Révolution

Banniereblog

Bien sûr, Libération a titré « Hollande 1, Merkel 0 », suite au sommet européen de cette semaine. Mais cette interprétation des choses révèle surtout le biais partisan du quotidien de gauche. Car, dans la réalité, c’est bien le président français qui a largement capitulé dans l’histoire.
Retour en arrière
On allait voir ce que l’on allait voir. En 2007, le candidat Sarkozy proposait de renégocier un traité européen limité aux questions institutionnelles prenant en compte le « non » de 2005, de réformer la BCE et de mettre en fin à l’euro cher. En quelques semaines, il avait abandonné toutes ses promesses, d’euro moins cher, de BCE au service de la croissance ou d’un nouveau traité européen prenant véritablement en compte le vote des Français deux ans auparavant. La trahison était totale.
Cette année, François Hollande tenait un discours assez proche, dénonçant l’Europe construite par le président sorti et la chancelière allemande. Il dénonçait cette Europe de l’austérité, qui ne se préoccupait jamais de la croissance. Il proposait alors un plan de croissance, une mutualisation des dettes européennes, une monétisation des dettes par la BCE, bref une réorientation radicale de la direction européenne dans cette crise de la zone euro dont nous ne sortons pas.
Malgré le soutien de quelques alternatifs, on pouvait douter de la réalité de ces promesses électorales. Frédéric Lordon avait aussi brillamment que cruellement fait un sort à ses promesses, évoquant les reniements du gouvernement socialiste en 1997. Et pouvait-on véritablement attendre une révolution européenne de la part du fils politique de Delors et Jospin ? Depuis 1983, le Parti Socialiste a toujours choisi l’idée européenne contre le peuple français.
Des vessies pour des lanternes

Il est proprement stupéfiant que la presse de gauche présente l’accord de cette semaine comme une victoire de François Hol

http://www.gaullistelibre.com/2012/07/la-trahison-europeenne-de-francois.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+gaullistelibre%2FIzdM+%28Blog+gaulliste+libre%29

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents