Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


La France du sol et la France du sang

Publié par cercle Jean Moulin sur 3 Septembre 2012, 09:46am

Catégories : #République Patrie Nation France Révolution


Récemment, je lisais un article du Point, qui a fait un peu de bruit : l’auteur y affirme que les « Français de souche » n’existent pas, et à la fin d’une démonstration boîteuse, que la France est « une variable géographiquement instable, un mythe ». Quelques années plus tôt, Eric Besson, initiateur d’un grand débat sur l’identité nationale, prétendait que « la France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n’y a pas de Français de souche, il n’y a qu’une France de métissage », et faisait offense à la Constitution même d’un pays dont il était le ministre.

 

Les deux assertions – le territoire de France est un mythe, le Français de souche n’existe pas – méritent un examen approfondi.

Outre la Chine, la France est pourtant l’un des plus vieux pays constitués : Georges Duby la fait naître en 987, avec le couronnement du roi de France Hugues Capet ; pour d’autres, la France remonte à la conversion de Clovis au christianisme. Elle peut être ce sursaut national de la bataille de Bouvines, en 1214, sous l’impulsion du roi Philippe Auguste ; on ne peut guère remonter plus près qu’à la bataille de Valmy, symbole de la nation – ou consacrée comme telle par l’histiographie républicaine. Le 20 septembre 1792 : même en choisissant la date la plus proche, au-delà de laquelle il est impossible de nier la France, 200 ans d’histoire ont passé.

Carte_géographique_des_Postes_qui_traversent_la_France_dediée_(1632)Dans Frontières de France, Daniel Nordman balaye l’idée de frontières fluctuantes : elles sont clairement fixées et délimitées dès la monarchie. Les variations territoriales ne font qu’agrandir ou diminuer un noyau qui irradie ses périphéries. Elles ne remettent jamais en cause, de 987 à 2012, l’idée d’un territoire national connu, qui n’est ni en Espagne, ni en Italie, ni en Allemagne. « Être logé, c’est commencer d’être, nous dit Fernand Braudel dans L’identité de la France. La France a eu très tôt des frontières, elle a eu très tôt son logement ». La conscience précoce du territoire est intimement liée à la conscience d’être un pays.

En 1815, laissée exsangue par l’Empire napoléonien, la France est la même que la nôtre ; bientôt 200 ans. Les territoires occupés par l’Allemagne au XXème siècle n’y changent rien – sauf à considérer que les « territoires occupés » de Palestine sont à jamais terre d’Israël.

Sous le règne de François 1er, en 1539, l’ordonnance de Villers-Cotterêts consacre le français comme langue officielle de l’Etat. La monarchie poursuit patiemment et sans faiblir un lent travail de façonnement de la France, la dote d’un Etat puissant et centralisateur. Louis XIV nous dit, de son lit de mort : « Je m’en vais mais l’Etat demeurera toujours ». Quelle nation peut s’enorgueillir, si tôt, d’une langue officielle et d’un Etat constitué ? Pascal Gauchon nous le rappelle : « Et une évidence : la France est l’une des plus anciennes nations constituées de la planète. Sur les mêmes lieux, la même langue ou presque, le même peuple pour l’essentiel, la même capitale et une continuité étatique qui s’impose malgré les changements de dynasties et de régimes » (Géopolitique de la France, p27). La France n’est pas un mythe géographiquement instable, une idée vague d’un vague territoire : elle est ce « vieux pays » consacré par Jaurès et de Gaulle.

 

Le deuxième axe de ma réflexion est certainement plus polémique : peut-on définir le Français de souche ? Qui peut prétendre qu’un Français de s

http://www.lebreviairedespatriotes.fr/2012/09/01/la-france-du-sol-et-la-france-du-sang/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents