Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Grégory Baudouin, Président du Cercle Jean Moulin : « Ô temps ! Suspends ton vol

Publié par cercle Jean Moulin sur 16 Avril 2013, 21:45pm

Catégories : #Cercle Jean Moulin

« Les terroristes ont encore frappé. Des sanctions seront prises ». C’était hier, mais en France, dans ce formidable film, cette formidable fresque pourrait on dire, qu’est « Paris brûle t-il ? ». Ce film avec tant d’acteurs français (et quelques bons acteurs américains, concédons le ;). Pour réaliser cette fresque, les acteurs ont été payés des clopinettes à l’époque ; mais surtout chacun et tous ont su mettre leur égo de côté pour n’apparaitre pour certains qu’une minute, avec une seule et unique réplique. Certains acteurs actuels, tant au niveau financier qu’au niveau de l’ego, pourrait en tirer des leçons.

 

Mémoire de la Seconde guerre mondiale: la mémoire communiste. dans Mémoires de la Seconde guerre mondiale. gm

 

Ressortaient de ce film, avec quelques approximations historiques il faut bien le dire, l’amour de la Patrie, l’élan pour restaurer la Nation et la République. On y voyait aussi les résistants de la dernière heure. Il n’a pas été montré par exemple, à l’exception d’un plan sur un char baptisé Madrid, que les premiers tanks entrés dans la capital, entrés dans Panam, rentré dans la plus belle ville du monde*, étaient conduits par des républicains espagnols formant une brigade dénommée « la Nueve ». Le film démontre que jusqu’à la dernière heure les collabos auront usé de veulerie, comme aujourd’hui les membres de l’extrême-droite, pour arriver à leur fins. Cette réplique du gosse balancé d’un camion pour être mitraillé sonnait tellement juste quand il crie « maman » tout comme celui qui plonge vers la mort en criant « vive la France ». On n’est jamais égaux devant la mort.

Veulerie, lâcheté, tel est le lot quotidien des terroristes. Pas les terroristes Français pendant la IIème Guerre. Ceux-ci étaient des Résistants, des Patriotes. Ceux-ci, qualifiés de « terroristes » par l’occupant, ne visaient QUE des militaires allemands voire des intérêts civils allemands. Mais jamais au grand jamais ils ne frappaient à l’aveuglette. A la différence du terrorisme lâche, haineux qui tue aujourd’hui des enfants qui se faisaient une fête d’aller voir une course ou participer à celle-ci. Adultes, enfants, humains sans distinction, ils allaient faire une dernière foulée vers l’horizon de la ligne d’arrivée quand l’horreur les abattit comme on fauche un oiseau en plein vol ; le temps s’arrête.

 

Le terroriste français avait un but : la libération de la Nation et la restauration de la République, de la démocratie, de la Liberté, de l’Égalité, de la Fraternité, du drapeau tricolore au fronton de nos mairies ; mais aussi le vivre français, à l’époque : les guinguettes, la baguette, le vin …Le terroriste d’aujourd’hui, le plus souvent,  sous couvert d’un discours pseudo religieux n’a pas qu’une visée politique, mais l’ambition d’arriver au pouvoir pour instaurer une dictature, sa dictature.

 

Néanmoins, à l’heure où nous écrivons ces lignes, nous ne savons pas s’il s’agit de l’œuvre de fondamentalistes religieux ou de l’extrême-droite (souvent les mêmes organisations, ou au sein de coalitions de fait). A moins que ce ne soit ce qu’il est commun d’appeler maintenant un loup solitaire. Mais le silence étrange de Barack Obama et des autorités laisserait à penser que ce ne soit pas le cas. L’affaire Mehra a démontré que ce sont peut-être les plus dangereux car peut-être les plus fanatisés, gavés en solitaire de vidéos et de net sans aucun avis critique externe et sans être à même d’émettre soi même une once de début de commencement de critiques. Gavés, endoctrinés, ils sont à même de frapper partout, n’importe où, n’importe quand, n’importe comment, et plus c’est spectaculaire, plus il y a des victimes mieux c’est : Ben Laden et Anders Behring Breivik comme réunis dans une communion solennelle.

Mais une question me vient à l’esprit : ne serait-il pas utile de faire preuve de cohésion nationale, renforcer le plan Vigipirate et donner dans ce cadre plus et de vrais moyens à notre armée, garante de notre démocratie, de nos libertés et de la République ? …

 

*comme il est dit dans le film « voir Paris et mourir »…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents