Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Grégory Baudouin, Président Cercle Jean Moulin : « Ne m’appelez plus jamais France »

Publié par cercle Jean Moulin sur 15 Mars 2013, 23:23pm

Catégories : #Cercle Jean Moulin

« La Patrie en danger ». Ce fut le cri de Danton ; c’est aussi ainsi que s’exprima le Sénateur PS Carrère. Le budget de la Défense Nationale passerait de 1,56% du Produit Intérieur Brut (PIB) à ce jour à 1,15% voire 1,1% d’ici 2025. Dit comme cela, cela ne vous évoque peut-être rien…. ?

 

compagnie.jpg

 

Alors pour mieux imager la chose, disons-le autrement. Les Militaires disent eux même que ce serait, selon la fourchette optimiste ou pessimiste, selon les chiffres avancés, le désastre ou l’apocalypse.  Le budget passerait de 31 milliards d’euros à, au plus, 20 milliards d’euros. Cela ne vous dit toujours rien ? Hypothèse optimiste, l’armée perdrait au mieux 30 000 hommes et l’industrie 18500 postes, qui s’ajouterait aux 54 000 postes militaires perdus avec la précédente Loi de Programmation Militaire (LPM). Dans le deuxième scénario  pessimiste, ce sont 50 000 hommes de moins c'est-à-dire l’équivalent de l’effectif de l’ensemble de l’armée de l’air française ! Et 50 000 emplois en moins dans l’industrie. Bercy défendrait cette seconde option bec et ongles.

 

Ce serait l’arrêt des chaînes du rafale, l’arrêt du A400M, la dissolution de 30 régiments, dissolution de 30 régiments, et pour couronner le tout, après la vente du France, la vente de notre porte-avion le Charles de Gaulle à l’Inde ou au Brésil (alors que la logique et l’intelligence voudraient la construction d’un second porte-avion pour l’armée française !). D’aucuns disent « nous deviendrions l’armée du Benelux, la dissuasion (nucléaire) en plus ».

 

C’est tout simplement impensable ! Que l’armée fasse des efforts comme tous les autres ministères, cela est compréhensible ; que l’on fasse défiler sur les Champs Elysées le 14 juillet l’armée à Bourbaki et des missiles démilitarisés tirés par des chevaux, à part pour certains écolos, c’est du domaine du cauchemar. Les Français sont attachés à leur armée. Ils doivent démontrer cet attachement au plus vite, avant que les arbitrages ne soient définitivement rendus. Ils doivent savoir supporter les sacrifices nécessaires au maintien d’une armée efficiente, à la hauteur des ambitions de la 5ème puissance mondiale. Face au danger que fait peser sur le monde l’islamisme radical, la France se doit de maintenir son pouvoir de projection.  Si l’hypothèse apocalyptique passait, nous ne pourrions plus intervenir que pour des coups de force ponctuels, par des Forces Spéciales. Nous étions pour le maintien de conscriptions et contre une armée professionnelle de projection. Néanmoins, nous sommes lucide ; quand bien même nous demandons le rétablissement d’une conscription militaire et mixte, impôt Citoyen envers la Nation, nous demandons le maintien à tout prix de ce qu’il reste de notre armée. Nous refusons de brader notre outil de défense.

 

Mais une question me vient à l’esprit : la défense européenne n’existe pas et n’existera pas ; cette LPM, dans une hypothèse comme dans l’autre, ne nous met elle pas encore plus dans les mains et à la botte des Etats-Unis et de l’OTAN ?...

 

Ne m'appelez plus jamais France : http://www.youtube.com/watch?v=dps9c7reBNk

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents