Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Duel Mancel (UMP) – Italiani (FN) dans l’Oise : la peste ou le choléra

Publié par cercle Jean Moulin sur 19 Mars 2013, 22:46pm

Catégories : #extrême droite - racisme antisémitisme islamophobie


Duel Mancel (UMP) – Italiani (FN) dans l’Oise : la peste ou le choléra

La législative partielle de l’Oise, dimanche dernier, a débouché sur un face à face inédit pour le deuxième tour : une candidate FN, Florence Italiani, contre l’UMP Jean-François Mancel, qui est à la droite républicaine ce que la mal bouffe est à la diététique. Dans ce cas (très) particulier, le principe du désistement républicain pour faire barrage au FN est une notion nulle et non avenue. 
  

Certes, il est parfaitement regrettable de se retrouver dans une telle situation. Le PS serait bien inspiré de s’interroger sur la signification politique du scrutin, marqué par une abstention record (67,2% contre 40,2% en juin dernier).  
  

La candidate socialiste, Sylvie Houssin, soutenue par EELV et le PRG a perdu 10.000 voix depuis juin 2012. Elle se retrouve éliminée pour le deuxième tour dans une circonscription symbolique de ces régions où se retrouvent des couches populaires qui se sentent abandonnées, méprisées, oubliées et qui sont d’autant plus sensibles à la petite musique du FN, aussi perverse soit-elle. A la présidentielle de 2012, l’Oise a été l’un des  quinze départements où Marine Le Pen est arrivée en deuxième position.    
  

Le second tour de dimanche prochain opposera donc l’UMP au FN. Dans le passé, face à un tel cas de figure, Marianne a toujours soutenu le principe du désistement Républicain face au danger lepéniste. Mais pour cette partielle, le raisonnement ne tient pas, car entre Jean-François Mancel et Florence Italiani, il est difficile  de dire qui est le plus à l’extrême droite et qui est le moins présentable.  
  

Florence Italiani, c’est le FN tel qu’on le connaît. Mais Jean-François Mancel ? On ne reviendra pas sur le passé judiciaire de l’ex président du conseil général de l’Oise, qui collectionne les condamnations comme d’autres les montres de valeur. Disons qu’il a un parcours qui nourrit à foison le discours du « tous pourris » (suivez mon regard). Il est des circonstances où l’éthique voudrait qu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents