Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


De Gaulle avant de Gaulle : La construction d'un homme Par Michel Tauriac

Publié par cercle Jean Moulin sur 28 Janvier 2013, 13:09pm

Catégories : #Références et Gaullisme

 

Livre - De Gaulle avant de Gaulle : La construction d'un homme  

Editeur: Plon 
Date de parution: 17 janvier 2013
ISBN-13: 978-2259216579

 Extrait - L'enfant déroutant

Il suffit de monter la rue du Fort-de-Croy pour apercevoir, au sommet, son faîtage, nez pointé au-dessus de la rue Saint-Maurice. C'est la villa Saint-Patrick, la maison de sa tante et marraine, Lucie Maillot, à Wimereux, à quelques kilomètres de Boulogne-sur-Mer, sur la Côte d'Opale. Six pièces, deux étages, un garage, une écurie, un jardin d'agrément, un potager. Charles a l'habitude d'y passer ses vacances d'été avec ses cousins Maillot ou de Corbie. Il y habite une chambre mansardée, ce qui lui permet d'avoir vue sur la plage de la Digue. Le soir, avant de s'endormir, il entend, tout en bas, la mer au travail et, plus près, au bout de la rue Saint-Maurice, où fume la gare, le chuintement de vapeur du dernier express de la Compagnie des chemins de fer du Nord arrivant de Paris, essoufflé, après trois heures et demie de voyage. Un train toujours bondé en raison de l'engouement de la gent touristique à l'égard de cette station balnéaire fondée par Napoléon en 1806 pour les vétérans de la Grande Armée, et surnommée par la suite la «Nice du Nord».

En ce matin de la fin septembre 1909, les vacances d'été sur le point d'être terminées, délaissant, comme de coutume, la maison engourdie dans sa torpeur, Charles est allé se baigner à l'heure où la brume traîne ses ultimes lambeaux le long de la plage encore déserte. Plongeon, quelques brasses et, vite, la terre ferme. Brrr ! Même les oiseaux ont l'air transi. Grelottent le vanneau huppé et le busard, comme frissonne le haut feuillage de l'oyat, cette sorte de roseau qui freine le vent et retient le sable des dunes. Mais, depuis son enfance, les rigueurs du climat ne l'ont jamais affecté, surtout quand il s'agit de profiter des beautés de la nature. Et il aime la mer, ses humeurs et ses douceurs, aussi bien que la faune et la flore qui la bordent. Il faut voir, d'ailleurs, le nombre de fois où son flux et son reflux ornent les métaphores dont abondera son style.

Après la baignade, marche accélérée aux confins de la course sur le rivage semé de coques et d'oursins. Aujourd'hui, il n'ira pas jusq

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents