Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


ça s'est passé un...21 septembre

Publié par cercle Jean Moulin sur 21 Septembre 2012, 21:30pm

Catégories : #ça c'est passé un ...

ça s'est passé un...

21 septembre

Événements
21 septembre 454 : Aétius assassiné par Valentinien III

Le 21 septembre 454, Flavius Aetius (Aétius), le vainqueur d'Attila, meurt assassiné par l'empereur Valentinien III.

Celui que les historiens vont qualifier de « dernier des Romains » pour ses grandes qualités morales était né en 395 à Dorostolus en Mésie (future Bulgarie). Jeune, il fut donné en otage aux Wisigoths à Toulouse, puis aux Huns dans les Balkans (c'est là qu'il va connaître Attila). Adulte, il est nommé général en chef de la Gaule, puis maître de la milice (magister militum) et enfin vice-empereur.

Dans un empire affecté de maux gravissimes, Aétius va faire des prouesses. Il reconstitue les légions, contient les Wisigoths, écrase les Francs Ripuaires sur le Rhin avec l'aide des Huns, bat les Francs Saliens sur la Somme, repousse les Burgondes jusqu'en Rhénanie avec l'aide des Huns, maîtrise les Alains, anéanti les Bagaudes et finalement force Attila à rebrousser chemin à labataille des Champs Catalauniques (ou Campus Mauriacus), près de Troyes.

Mais ce héros resté païen devient un danger pour l'empereur et les chrétiens. Alors, un complot est organisé, et celui qui « tant de fois a sauvé cet empire, tant de fois affermit le trône de son roi » (Le Cid, Corneille) périra sous le poignard de Valentinien III, qui va ainsi précipiter la fin de l'Empire romain d'Occident.


21 septembre 1327 : Exécution d'Édouard II

Le 21 septembre 1327, le roi d'Angleterre Édouard II est mis à mort dans sa prison, dans d'atroces conditions, par deux bourreaux envoyés par sa femme, Isabelle de France, fille de Philippe IV le Bel, et son amant Mortimer.

Ce dernier a eu l'idée de faire empaler le prisonnier avec un fer chauffé à blanc afin que nul ne puisse s'aviser de soupçonner un assassinat.


21 septembre 1435 : Le traité d'Arras

Le 21 septembre 1435, à Arras, un traité entre le roi Charles VII et le duc de Bourgogne Philippe le Bon enterre la querelle dite des Armagnacs et des Bourguignons...

suite de l'article
21 septembre 1589 : Bataille d'Arques

Le 21 septembre 1589, une bataille met aux prises catholiques et réformés (protestants) français près d'Arques, en Normandie (aujourd'hui Arques-la-Bataille, Seine-Maritime).

Le chef des protestants, Henri de Navarre, vient d'hériter de la couronne de France sous le nom d'Henri IV.

Il bat les armées du duc de Mayenne avec l'appui des Anglais. Sa victoire quelque peu inespérée le rapproche du trône et met presque un terme aux guerres de religion qui durent depuis déjà depuis près de trente ans.


21 septembre 1711 : René Duguay-Trouin s'empare de Rio de Janeiro

Ancien corsaire de Saint-Malo, René Duguay-Trouin est devenu officier de la Royale, la flotte de guerre de Louis XIV.

Confronté à une coalition européenne dans le cadre de la guerre de la Succession d'Espagne, le vieux roi lui confie une flotte de 15 vaisseaux et 6000 hommes en vue de s'emparer de Rio de Janeiro et de faire main basse sur la colonie portugaise et ses richesses.

L'État étant désargenté, le financement de l'expédition,700.000 livres au total, est assuré par des armateurs malouins qui envisagent de se rémunérer sur le butin.

L'escadre quitte La Rochelle le 9 juin 1711. Elle entre dans la baie de Rio le 12 septembre suivant. Les hommes débarquent le matériel de siège et entament le siège de la ville. Ils livrent l'assaut final le 21 septembre 1711.

Après avoir délivré les survivants d'une expédition qui avait échoué l'année précédente, ils célèbrent un Te Deum puis se livrent au pillage de la ville, lequel sera reproché à Duguay-Trouin par le ministre de la Marine Jérôme Phelypeaux, comte de Pontchartrain.

Il n'empêche que ce succès réconforte le roi à un moment crucial de la guerre. Il lui rapporte un colossal butin (1,35 tonne d'or et 1,6 millions de livres de marchandises) et démontre que les Anglais n'ont pas encore la maîtrise des mers.


21 septembre 1792 : Ouverture de la Convention

Le 21 septembre 1792, la Convention succède à l'assemblée de la Législative et met fin à la première expérience de monarchie constitutionnelle. La nouvelle assemblée décrète l'abolition de la royauté en France. L'événement survient sous les bons auspices de la victoire de Valmy, la veille, le 20 septembre 1792, face aux troupes prussiennes.
Le lendemain 22 septembre 1792, les députés décident, sur une proposition deDanton, que les actes publics seront désormais datés de « l'An 1 de la République ». C'est de cette manière « furtive », selon le mot de Robespierre, que la France se découvre en République !


21 septembre 1822 : Les Quatre Sergents de La Rochelle

Le 21 septembre 1822, sous le règne du vieux Louis XVIII, l'exécution des Quatre Sergents de La Rochelle, coupables d'avoir comploté contre le régime de la Restauration, émeut les foules et l'opinion romantique...

suite de l'article
21 septembre 1860 : La bataille du pont de Palikao

En août 1860, un corps expéditionnaire de 3000 Anglais et autant de Français débarque dans le golfe de Hobai et prend la route de Pékin, sous le commandement du général Charles Cousin-Montauban. Le 21 septembre 1860, la troupe arrive devant le pont de Pa-li-kao, qui donne accès à la voie dallée menant vers la capitale chinoise.

De l'autre côté du pont manoeuvrent 30.000 cavaliers tatares et un plus grande nombre encore de fantassins chinois, sous le commandement d'un général énergique, San-ko-li-tsing, décidé à en découvre avec les « longs-nez », surnom méprisant donné aux Européens.

Les Français repoussent l'assaut de la redoutable cavalerie tatare. Une fois celle-ci hors-jeu, ils marchent sans faillir vers le pont, faisant refluer devant eux les malheureux fantassins chinois. La journée se solde par une dizaine de tués du côté européen, un millier du côté chinois. Cette victoire vaudra à son héros, Cousin-Montauban, le titre honorifique de comte de Palikao.

Le reste n'est plus qu'une promenade et le corps expéditionnaire franco-anglais entre le 13 octobre 1860 à Pékin, d'où s'est enfui l'empereur Xianfeng.


21 septembre 1948 : Marcel Cerdan champion de boxe

Le 21 septembre 1948, le boxeur Marcel Cerdan est sacré champion du monde des poids moyens après sa victoire sur l'Américain Tony Zale...

suite de l'article
C'est sa fête :Matthieu

Evangile d'Ebbon (Bibliothèque d'Epernay)

Collecteur de taxes au service du tétrarque Hérode, Matthieu est à son bureau quand passe Jésus qui lui dit : « Viens et suis-moi ».

Aux pharisiens qui l'interrogent sur son choix, Jésus répond :« Je ne suis pas venu appeler les justes mais les pécheurs ».

L'apôtre Matthieu est l'auteur du premier Évangile (*) qui contient en particulier le Sermon sur la montagne, discours du Christ à l'adresse des déshérités. Voir le très beau film de Pasolini, cinéaste italien (athée) :L'Évangile selon Saint Matthieu.

Matthieu est représenté dans l'iconographie chrétienne par un ange. Dans la miniature ci-dessus, tirée de l'Évangile d'Ebbon, un manuscrit carolingien réalisé en 823 pour l'abbé Pierre de Reims, l'évangéliste est représenté à son pupitre.

Naissance
Françoise Giroud
21 septembre 1916 à Genève (Suisse) - 19 janvier 2003 à Paris

 

La très parisienne Françoise Giroud, née de parents turcs dénommés... Gourdji, fut journaliste de talent, fondatrice de L'Express et ministre de la condition féminine sous la présidence de Giscard d'Estaing....

 

Décès
Virgile
15 octobre 70 avant JC à Andes (Italie) - 21 septembre 19 avant JC à Brindes (Italie)

 

Poète et écrivain, Virgile est le principal représentant de la littérature latine.

Du manoir de Mantoue, sa province natale, d'où le chassent les spoliations à l'époque des guerres civiles, il garde la nostalgie de la vie campagnarde. Il en tire lesBucoliques et les Géorgiques, avec quatre chants à la gloire des travaux de la terre.

Son génie poétique et son amour de la terre italienne lui gagnent l'admiration d'Auguste et la protection de Mécène, conseiller de l'empereur.

Virgile meurt au retour d'un voyage en Grèce sans avoir pu achever son dernier ouvrage, l'Énéide. Dans ce récit épique, en douze chants, il raconte le passé héroïque du peuple romain et la fondation légendaire de Rome.

 

Charles Quint
25 février 1500 à Gand (Flandre) - 21 septembre 1558 à San Jeronimo de Yuste (Estremadure, Espagne)

 

Héritier des Habsbourg, Charles, duc de Brabant, devient à la faveur d'héritages successifs archiduc d'Autriche et titulaire du Saint Empire romain germanique ou empire d'Allemagne (empereur d'Allemagne) sous le nom de Charles Quint (ou Charles V).

Il recueille au passage l'héritage flamand des ducs de Bourgogne (Belgique et Pays-Bas actuels) et les couronnes de Castille et d'Aragon (l’Espagne et ses colonies d'outre-mer). On peut ainsi dire que le soleil ne se couche jamais sur ses possessions, celles-ci s'étendant sur toute la surface du globe. 

Malgré tous ces atouts, le prestigieux empereur ne peut empêcher la chrétienté occidentale de se diviser entre catholiques et protestants à l’initiative de Martin Luther. Sous son règne, le sultan Soliman le Magnifique s'empare de la Hongrie et met le siège devant Vienne, capitale des Habsbourg. Lors des guerres entre Charles Quint et le roi de France François 1er, la Rome pontificale est dévastée par des soudards impériaux !... 

Outre-Atlantique, les conquistadors achèvent la conquête du Nouveau Monde, mais c'est au prix de la destruction des cultures indiennes et de la diffusion d'une économie prédatrice et esclavagiste qui ruinera durablement le continent sud-américain... 

À 55 ans, las, malade et usé, Charles Quint abdique. Son frère Ferdinand reçoit les États autrichiens et le titre d'empereur d'Allemagne. Son fils devient roi des Espagnes et des Deux Siciles sous le nom de Philippe II. C’en est fini du rêve médiéval d'un empire chrétien universel…

 

Paul Reynaud
15 octobre 1878 à Barcelonnette - 21 septembre 1966 à Neuilly-sur-Seine

 

Cet homme politique de la IIIe République témoigne d'une rare clairvoyance dans les années 1930, tandis que monte le péril nazi. Il réclame en vain une dévaluation du franc et se range à l'argumentation du colonel de Gaulle sur la création, dans l'armée, de divisions blindées. Partisan de résister à Hitler, il devient ministre des Finances en novembre 1938...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents