Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


ça s'est passé un...19 février

Publié par cercle Jean Moulin sur 19 Février 2013, 23:12pm

Catégories : #ça c'est passé un ...

Événements
19 février 197 : Victoire de Septime Sévère à Lyon

Le 19 février 197, à Lyon, une bataille met aux prises deux prétendants à l'empire de Rome. Elle s'achève par la victoire de Septime Sévère, le général de l'armée romaine du Danube, sur son rival, le gouverneur de Bretagne, Clodius Albinus.

Le vainqueur pille et détruit Lyon avant d'imposer sa loi à Rome. Avec lui débute ce que les historiens ont appelé le Bas-empire...

suite de l'article
19 février 356 : Fermeture des temples païens

Le 19 février 356, par une loi qui impose la fermeture des temples païens, l'empereur romain Constance II confirme l'unification religieuse de l'empire autour du christianisme.


19 février 1291 : Traité de Tarascon

Par l'intermédiaire du roi d'Angleterre Edouard 1er, le roi de France Philippe IV le Bel négocie le règlement du conflit relatif à la Sicile, conflit marqué par les « Vêpres siciliennes ». Il s'ensuit à Tarascon, le 19 février 1291, un traité par lequel Charles de Valois renonce au titre de roi d'Aragon qui lui avait été octroyé par le pape Martin IV, moyennant l'acquisition du Maine et de l'Anjou. Il reçoit par ailleurs le royaume de Naples tandis qu'Alphonse IV d'Aragon reçoit la Sicile.


19 février 1788 : L'abbé Grégoire fonde la « Société des Amis des Noirs »

Le 19 février 1788, l'abbé Henri Grégoire fonde avec quelques nobles libéraux, comme les marquis de Mirabeau, de Lafayette et de Condorcet, la « Société des Amis des Noirs ». Elle prône l'abolition de l'esclavage dans les colonies.


19 février 1796 : Les planches à assignats au bûcher

Le 19 février 1796 (30 pluviôse an IV), on brûle les planches à assignats en place Vendôme.


19 février 1797 : Avignon cédé à la France

Le 19 février 1797, Avignon et le Comtat-Venaissin, propriétés du Saint-Siège depuis un demi-millénaire, sont formellement cédés par le pape à la France révolutionnaire.


19 février 1803 : Les Suisses adoptent l'« Acte de médiation »

Le 19 février 1803, le Premier Consul Napoléon Bonaparte, las des désordres dans la République helvétique «une et indivisible» constituée cinq ans plus tôt, décide de donner au pays une structure confédérale plus conforme à ses traditions.

Il convoque les représentants de la République helvétique à Paris et leur fait signer l'Acte de médiation. Cette structure a survécu pour l'essentiel jusqu'à nos jours...

suite de l'article
19 février 1858 : Loi de sûreté générale

Le 19 février 1858, une loi de sûreté générale marque le durcissement du régime impérial de Napoléon III suite à l'attentat d'Orsini.


19 février 1915 : Offensive des Dardanelles

Le 19 février 1915, un bombardement naval annonce la bataille des Dardanelles. Elle aboutira à un dramatique fiasco des armées alliées franco-britanniques.


19 février 1942 : Procès de Riom

Le 19 février 1942, s'ouvre le procès de Riom. À la suite de la défaite de 1940, le gouvernement de Vichy entend juger les responsables de l'impréparation de l'armée et poursuit quelques-uns des dirigeants de l'entre-deux-guerres. Léon Blum, Édouard Daladier, le général Gamelin entre autres, sont au banc des accusés.

Les Allemands appuient cette initiative mais voudraient que les accusations portent sur la responsabilité de la France dans le déclenchement du conflit. La défense rappelle que le chef du nouveau gouvernement (le maréchal Pétain) avait été Ministre de la Défense et membre du Conseil supérieur de la Guerre en 1934 et avait donc une large part de responsabilités dans l'impréparation de l'armée. Le procès est interrompu suite à l'intervention de Hitler, mécontent de l'allure des événements. Le 21 mars, l'ambassadeur allemand Otto Abetz exige la suspension du procès et le 15 avril, celui-ci est « temporairement » suspendu. Le lendemain, Pierre Laval est rappelé au gouvernement.


C'est sa fête : Gabin

Moins connu que l'acteur du même nom, le saint du jour fut un sénateur romain du IIIe siècle, parent de l'empereur Dioclétien. Sa situation sociale ne l'empêcha pas d'être jeté en prison avec sa fille Suzanne. Après le martyre de celle-ci, Gabin se laissa mourir de faim.

Naissance
Nicolas Copernic
19 février 1473 à Thorn (Pologne) - 24 mai 1543 à Frombork (Pologne)

 

Après des études à Cracovie, Nicolas Copernic devient chanoine, ce qui ne l'empêche pas de parcourir l'Europe. En véritable érudit de la Renaissance, il se montre ouvert à tous les domaines de la connaissance. 

Pressenti par le pape pour réformer le calendrier, le savant polonais se lance dans l'étude des planètes et du soleil. Il s'interroge sur la cosmologie héritée du Grec Ptolémée, qui situe la Terre au centre de l'univers, et conclut que le Soleil, et non la Terre, est au centre du système. Plutôt bien vu... Mais, craignant les foudres des théologiens, il attend l'approche de la mort pour publier ses travaux en latin, la langue internationale de la Renaissance. 

À la génération suivante, l’Allemand Johannes Kepler (1571-1630) et l’Italien Galilée (1564-1642) approfondissent les travaux de Copernic. Les conclusions de Galilée, publiées en italien et largement diffusées, lui valent un procès sous l’accusation de contredire les Écritures saintes. Il est obligé de se rétracter malgré le soutien de son ami, le pape Urbain VIII. 

Grâce à Copernic, Kepler et Galilée, la recherche scientifique allait néanmoins s'émanciper de la théologie, l'une et l'autre se déployant désormais dans des champs distincts.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents