Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Le Procès contre Franco  (La causa contra Franco, de Lucía Palacios y Dietmar Post). AIDEZ-NOUS  A  EMMENER NOTRE CINEMA AMBULANT  EN FRANCE

Publié par via le Cercle Jean Moulin sur 12 Mars 2020, 21:40pm

Catégories : #Franco, #Le Procès contre Franco, #film

Le Procès contre Franco  (La causa contra Franco, de Lucía Palacios y Dietmar Post). AIDEZ-NOUS  A  EMMENER NOTRE CINEMA AMBULANT  EN FRANCE

AIDEZ-NOUS  A  EMMENER NOTRE CINEMA AMBULANT  EN FRANCE

Nous sommes en train de chercher des lieux en France qui soient intéressés par la projection du film Le Procès contre Franco  (La causa contra Franco, de Lucía Palacios y Dietmar Post).

   Avec ce film nous pouvons  contribuer à approfondir le débat sur l’Histoire récente de l’Espagne dans la perspective du présent. Notre but est de continuer à organiser,  là où le film sera projeté, des tables rondes dans lesquelles participeront des historiens et des politiciens, des journalistes et de simples citoyens.

   Nous cherchons en France des cinémas, des centres culturels, des associations de voisins, des écoles, des universités susceptibles d’être intéressés par le fait de montrer le film suivi d’un débat. Il s’agit donc de sortir des réseaux de distribution traditionnels et de créer « un cinéma ambulant » dans le style des Missions Pédagogiques de la II ème République espagnole des années 30.

  Pour mettre en route cet ambitieux projet nous avons besoin de l’appui de personnes et d’institutions désireuses de montrer le film et de nous aider à organiser des tables rondes.

   Notre expérience de ce cinéma ambulant en Espagne, Allemagne et plusieurs pays d’Amérique Latine a été on ne peut plus enrichissante.

  Dès nos débuts comme cinéastes nous avons refusé de suivre les modèles du documentaire néo libéral, c’est-à-dire celui qui cherche le sensationnel, le scandale, l’indignation, le voyeurisme, l’émotion et les histoires sur les héros. Ce phénomène du documentaire émotionnel qui défend une cause de manière manipulatrice et de propagande peut-être vu dans le monde entier dans des télévisions, des festivals de cinéma et y compris dans des cinémas. « Les idées de l’Illustration sont en danger si l’émotion vaut davantage qu’un scénario » dit le philosophe Achille Mbembe. Dans un monde dans lequel comptent de moins en moins les faits et la réflexion et davantage les émotions et l’immédiateté, le genre documentaire peut offrir un apport considérable, à contre-courant, en présentant et en analysant des faits historiques sous d’autres perspectives en prenant le temps nécessaire, en tenant compte  des limites floues de nos jours entre fiction  et réalité[1]. Dans  Le Procès contre Franco  nous avons renoncé à créer une atmosphère surchargée émotionnellement et nous avons fait le pari d’un récit direct susceptible de créer un espace et une distance critiques sur le thème analysé, sans avoir recours à une rhétorique audiovisuelle qui serve de guide dans l’interprétation du contenu.

   Si vous souhaitez amener le film dans votre ville, écrivez-nous, s’il-vous –plaît, à info@playloud.org

Lucía Palacios y Dietmar Post 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents