Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Le portrait Jacqueline Fleury-Marié : une vie hantée par les camps

Publié par via le Cercle Jean Moulin sur 22 Octobre 2019, 21:09pm

Catégories : #Jacqueline Fleury-Marié, #Mémoire, #Mémoire de la Déportation, #livre, #camp d'extermination, #Shoah, #solution finale, #Ravensbrück

Jacqueline Fleury-Marié n’a jamais cessé d’être une Résistante.

Jacqueline Fleury-Marié n’a jamais cessé d’être une Résistante.

Photo Hervé PETITBON

 
 

 

Rescapée de Ravensbrück, Jacqueline Fleury-Marié, 95 ans, raconte la force du refus d’une famille de résistants, l’enfer des camps de Ravensbrück ou Makkleeberg et le nécessaire témoignage.

« Les quelques déportées qui sont rentrées, je cherche depuis 75 ans le mot qui pourrait les définir… » C’est bien la seule hésitation de Jacqueline Fleury-Marié. À 95 ans, verbe acéré et mémoire aiguisée, la Résistante déportée en août 1944 témoigne de son voyage au-delà de l’humanité.

Le tempérament de cette femme élégante tient dans le titre du récit de sa vie publié chez Calmann-Lévy : « Résistante », Jacqueline Fleury-Marié l’affirme par chaque fibre de son être.

Dès les prémices de la guerre, Jacqueline était avertie des désastres qui s’annonçaient. Sa naissance en Allemagne en 1923 s’explique par l’affectation de son père militaire. Depuis ce côté du Rhin, puis à Strasbourg, la famille assiste à la montée du nazisme. Très vite, l’esprit de combativité est attisé par sa mère. « Elle a été le pivot de mon engagement. Originaire de la Somme dévastée par la Première guerre mondiale, elle comptait parmi les femmes durement touchées puisque fille de déporté. C’était imprimé en elle et très tôt, elle a su qu’elle ne se soumettrait pas à l’occupant. »

À Versailles, où vit la famille en 1939, l’armée allemande est omniprésente. « C’était un choc de les voir, si armés, si impre

https://www.courrierdelouest.fr/actualite/le-portrait-jacqueline-fleury-marie-une-vie-hantee-par-les-camps-21-10-2019-417003

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents