Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Jean Costumero et la journée Nationale de la Résistance

Publié par via le Cercle Jean Moulin sur 30 Mai 2019, 22:17pm

Catégories : #Jean Costumero, #Jean Moulin

Jean Costumero et la journée Nationale de la Résistance
Jean Costumero et la journée Nationale de la Résistance
Jean Costumero et la journée Nationale de la Résistance
Jean Costumero et la journée Nationale de la Résistance
Jean Costumero et la journée Nationale de la Résistance

Ola !!! Encore une journée Nationale de la Résistance, pour laquelle chacun d’entre vous sait combien je porte un attachement et un profond respect. 


Mais comme d’habitude, dans toutes ces cérémonies les éternels oubliés sont les étrangers républicains anti fasciste qui ont versé leur sang pour la France et qui resteront encore aujourd’hui les éternels oubliés. La M.O.I, les Polonais, les Serbes et autres italiens ou allemands.


Mais c’est aux courageux et valeureux républicains espagnols que je dédie ces quelques mots et plus particulièrement à la 9e brigade des guérilleros Decazevillois, ces HEROS SILENCIEUX, qui ont participer des leurs sorties des camps de concentration en 1940-41 à saboter les puits de mine afin de privé les boches de charbon. Et qui ont continué leur lutte armée en participant à un grand nombre de combats dans l’Aveyron et le Tarn où ils seront présents lors de la libération de Carmaux et d’Albi.


Faut-il rappeler qu’en 1940 le préfet qui accueillit les Espagnols en gare de Rodez était JEAN MOULIN.
Mais je ne terminerais pas cette missive sans penser également aux autres éternelles oubliées : LES FEMMES, qui ont militer, protéger, donner à manger cacher ou renseigner, certaine s’engageront dans la lutte armée. Le département de l’Aveyron comptera parmi elle la seule femme commandant F.F.I Odette Garcia-Beliakof la veuve d’Henri Garcia qui exécutât le commissaire de police à Decazeville. Un hommage également à Pilar BIELSA, la bonne Espagnole du commissariat « moi mesier comprends pas, ye ne sais pas lire » …. Mais qui au nez du commissaire Roche renseignait la Résistance espagnole évitant ainsi bon nombre de déportations !!!!!! 


VIVE la RÉPUBLIQUE et MORT AU FASCISME !!!! JUAN.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents