Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Fachosphère & néo-nazi : 1/ Des armes retrouvées chez un néo-nazi 2/ Le « grand remplacement », une thèse complotiste aux origines néo-nazies (que Mme Le pen dit ne pas connaitre... NDLR) 3/ Les Lettons défilent pour honorer les soldats qui ont combattu avec les nazis

Publié par via le Cercle Jean Moulin sur 18 Mars 2019, 19:13pm

Catégories : #fachosphère, #néo-nazis, #extrême-droite, #waffen SS, #SS

Le « grand remplacement », une thèse complotiste aux origines néo-nazies

 

Ce concept a été popularisé par Renaud Camus dans un ouvrage où il "insiste sur une 'colonisation démographique' qui 'touche à l'identité même de la nation'

Renaud Camus (Crédit : CC 2.0)
Renaud Camus (Crédit : CC 2.0)

La thèse du « grand remplacement » de la population européenne par une population immigrée, citée par l’auteur de la tuerie en Nouvelle-Zélande, a été conçue par d’anciens nazis après la guerre, avant d’être popularisée après les attentats de 2001, débarrassée de ses arguments antisémites mais toujours complotiste.

L’extrême droite radicale va développer la thématique de la destruction de l’Europe par une « colonisation » d’immigrés africains après 1945, en la disant œuvre du complot juif, explique l’historien Nicolas Lebourg dans Médiapart. Après le 11 septembre 2001, ses partisans vont en extraire « l’argumentaire antisémite, pour le faire seulement mythe mobilisateur raciste et islamophobe ».

 

Les Lettons défilent pour honorer les soldats qui ont combattu avec les nazis

Environ 1 000 personnes ont défilé à Riga pour la marche annuelle des vétérans des unités locales de Waffen SS, avec une cinquantaine de contre-manifestants séparés par la police

Un homme participe à une marche pour honorer les membres des unités SS de la Légion lettone à Riga, Lettonie, le 16 mars 2019. (Autorisation : JFDA e.V. / Grischa Stanjek)
Un homme participe à une marche pour honorer les membres des unités SS de la Légion lettone à Riga, Lettonie, le 16 mars 2019. (Autorisation : JFDA e.V. / Grischa Stanjek)

Environ 1 000 personnes se sont rassemblées à Riga, la capitale lettone, pour une marche annuelle des anciens combattants locaux et des partisans de deux divisions SS nazies qui constituaient la Légion lettone pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les marcheurs ont défilé avec des insignes nazis et d’autres drapeaux, déposant des couronnes sur le monument de la liberté, tandis qu’une cinquantaine de manifestants anti-fascistes protestait contre ce rassemblement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents