Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Captivité : le témoignage d’un ancien officier

Publié par via le Cercle Jean Moulin sur 18 Février 2019, 22:25pm

Catégories : #Mémoire de la Déportation, #camp de concentration, #oflag, #Mémoire

Captivité : le témoignage d’un ancien officier
L’ex général Mailharou est né en 1918, ce monsieur encore très alerte a 100 ans et 6 mois ! Il a livré un témoignage précieux sur sa période de captivité.
L’ex général Mailharou est né en 1918, ce monsieur encore très alerte a 100 ans et 6 mois ! Il a livré un témoignage précieux sur sa période de captivité

L’ancien général de gendarmerie est venu témoigner de sa captivité en oflag durant la Deuxième Guerre mondiale.

L’histoire

Le Collège Dom-Michel a accueilli, mardi, une personnalité étonnante, en retraite depuis bien longtemps : Gaston Mailharou, général de gendarmerie, dernier poste de ce militaire formé à Saint-Cyr-Coëtquidan.

Il est venu pour témoigner de son parcours d’officier durant la Deuxième Guerre mondiale.

Les jeunes élèves sont sans doute impressionnés par ce petit monsieur calme, aux yeux bleus rieurs, et pour cause : le général Mailharou est né en 1918 : encore très alerte, il a 100 ans et 6 mois !

Il est venu accompagné de Rémi Page, du Souvenir français. Pour le principal et enseignant d’histoire, Eric Galland : « C’est un témoignage extraordinaire pour les élèves ».

Très posément et clairement, le général déroule son itinéraire durant les combats jusqu’à la libération, lui prisonnier dans un oflag (camp d’internement pour les officiers) après la déroute de l’armée française en deux mois face à la blitzkrieg (guerre éclair).

Transféré en Silésie

Gaston Mailharou raconte : « On avait rien, des armes en nombre insuffisant et dessoldats parfois âgés et non formés à cette guerre. »

L’ancien militaire précise le statut de prisonnier : le stalag pour les militaires qui ne sont pas officiers, ils auront l’obligation de travailler : « les conditions sont très dures en usine ou dans les mines. Dans les fermes, c’est parfois plus facile, selon les dispositions de l’agriculteur. »

Pour l’oflag des officiers : « On 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/le-conquet-29217/captivite-le-temoignage-d-un-ancien-officier-6177905

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents