Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Laure Ferrari (DLR) : Un nouveau sommet pour rien

Publié par cercle Jean Moulin sur 14 Mars 2013, 20:25pm

Catégories : #Nicolas Dupont Aignan & Debout la République

http://www.debout-la-republique.fr/communique/un-nouveau-sommet-pour-rien

Ce jeudi le président Hollande se rend à Bruxelles pour une énième réunion du Conseil de l'Union Européenne dont on sait à l'avance qu'il n'en ressortira rien

On ne compte plus le nombre de sommets européens sensés apporter des solutions à des problèmes auto-infligés. C'est au cœur du sacro-saint bâtiment Justus Lupsius que se rencontreront les 27 adeptes de la secte européiste décidément peu regardante sur les dépenses. On se rappellera en effet du jour où le vénérable Herman von Rompuy, gourou  non-élu dont le salaire et émoluments divers atteignent  29 000 euros mensuels, avait remis, lors d'un sommet consacré à la crise de la dette grecque, une maquette aux dirigeants de l'UE pour illustrer les avancements de la construction de son nouveau temple baptisé "Europa" pour la modique somme de 240 millions d'euros.  

De débats en négociations en passant par des discussions les synonymes ne manquent pas pour qualifier l'inertie au plus au lieu de la sphère politique européenne pendant que les pays de la zone Euro s'enfoncent dans la crise de la dette, la récession et les déficits et que le taux de chômage explose. La seule chose qui semble mettre tous les disciples de l'UE d'accord est la date de la prochaine réunion.
 
Le président Hollande, intronisé au sein de la secte des fanatiques européistes  en mai dernier n'y pourra rien changer car il a accepté cette soumission.

Il est autant plus difficile pour notre président de s'intégrer qu'il ne s'est toujours pas remis de son bizutage lors de la réunion sur le budget de l'Union en février dernier et demain c'est une tape sur les doigts qu'il devrait recevoir de Berlin qui s'inquiète du peu d'efforts de la France à réduire son déficit.

A l'indolence générale s'ajoute l'embrouillamini des présidents en fonction. Entre le président du conseil Herman von Rompuy, le président de la Commission européenne Manuel Barroso et le président du pa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents