Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Russie : Les sentinelles de Poutine !

Publié par cercle Jean Moulin sur 4 Février 2013, 16:17pm

Catégories : #Armée - défense nationale - Jean Dominique Merchet

Créée en 1936, la Garde du Président, ce régiment d'élite chargé de veiller à Moscou sur le Kremlin, rythme de son pas cadencé les allées du centre historique du pouvoir russe.

Il est six heures du matin quand, dans les couloirs de la caserne, résonne le tonitruant cri de l'adjudant: «Podyom!» («Debout!»). Les jeunes soldats ont trois minutes, montre en main, pour faire leur lit - ici tout est tiré à quatre épingles et l'ordre est militaire. Après la toilette du matin, les 300 hommes, répartis par trois sur des dizaines de rangs, partent pour un jogging d'une demi-heure, longeant de l'intérieur les 2300 mètres du mur du Kremlin qu'ils parcourront quatre à cinq fois. Ce matin-là, le thermomètre est descendu en dessous des 27 °C et le souffle des soldats de la Garde du Président crée un halo de vapeur blanche autour de leurs visages. Trois repas quotidiens rythment harmonieusement la journée. Dès l'aube, après la gym, le lever du drapeau et un petit déjeuner frugal, les hommes se retrouvent par groupes de trente dans des classes où les instructeurs leur enseignent l'art et l'histoire militaire. Après le déjeuner, les soldats quittent le Kremlin et se rendent dans un camp militaire situé à une trentaine de kilomètres de Moscou. Ici, selon leur niveau et leurs aptitudes, ils participeront aux entraînements de combat, de tir ou de discipline équestre. Parmi les appelés, nombreux sont ceux qui possèdent une éducation musicale et sont déjà des chanteurs ou des instrumentistes confirmés ; ils seront alors appelés à former des orchestres où ils apprendront les hymnes et les marches des compagnies, afin d'assurer les escortes présidentielles, les parades et les défilés.

 

Denis a 19 ans, il vient de Kaliningrad. Il est grand, blond avec un regard bleu et doux. Pour lui, se retrouver au Kremlin et servir dans la Garde du Président est un rêve devenu réalité. Cet après-midi, il doit monter la garde dans la prestigieuse salle Gueorguievski du Grand Palais du Kremlin, où se tiendra la cérémonie des adieux des ambassadeurs. Pour l'heure, Denis repasse son uniforme d'apparat et nous raconte avec fierté comment il a pu intégrer le régiment: «Il faut mesurer au moins 1,75 m et pas plus de 1,90 m, posséder au moins un niveau d'études secondaires et être capable de parler distinctement: ici, il n'y a pas de bègues ou de sourds-muets. Vous ne serez pas non plus recruté si vous venez d'une famille de divorcés. Et surtout, il faut avoir un faciès slave, ne pas avoir de casier judiciaire et, bien sûr, aucun 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents