Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Rocard et le nucléaire : c'était une "boutade"...

Publié par cercle Jean Moulin sur 28 Juin 2012, 16:08pm

Catégories : #Armée - défense nationale - Jean Dominique Merchet

Une gauche divisée et des militaires pas tous pro-nucléaires...


Rocard et le nucléaire : c'était une "boutade"...
"J'ai fait là une boutade" a expliqué Michel Rocard, sur France Inter à la suite de ses déclarations fracassantes contre le nucléaire. Une semaine plus tôt, sur BFMTV, l'ancien premier ministre socialiste proposait en effet de "supprimer la force de dissuasion nucléaire" puisqu'il s'agirait, selon lui, de "16 milliards d'euros par an quei ne servent absolument à rien". On se pince... Une boutade ! 
Michel Rocard reconnait aujourd'hui que "le sujet est si lourd que s'il faut le remettre en cause, il faudra le faire prudemment" et prend ses distances avec le "désarmement nucléaire unitaléral". Il faut dire qu'il a senti le vent de boulet, s'attirant une déclaration du président de la République et une autre du ministre de la Défense, réaffirmant leur attachement à la dissuasion. 
On notera au passage que Michel Rocard s'emberlificote dans les chiffres : le nucléaires ne coûte pas 16 milliards par an, mais cinq fois moins - de l'ordre de trois. 16 milliards, c'est l'ensemble des crédits d'équipement de la Défense. 

On peut tirer deux leçons de cette affaire, l'une personnelle, l'autre politique. En la matière Michel Rocard est fidèle à ses convictions. Il est de longue date un adversaire résolu de l'armement nucléaire et n'en est pas à sa première déclaration. Faut-il y voir la conséquence des rapports difficiles qu'il a toujours entretenu avec son propre père, le physicien Yves Rocard, qui fut l'un des pères de la Bombe française ? 
Si ce n'était qu'une simple question personnelle, ce ne serait pas grand chose. Mais Michel Rocard exprime quelque chose de plus profond. Une partie, minoritaire certes mais non négligeable pour autant, de la gauche partage son point de vue. Sur ce sujet, la majorité est donc divisée. Car Michel Rocard n'est pas seul. Au sein de 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents