Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


La dérisoire lutte de pouvoir à l’UMP

Publié par cercle Jean Moulin sur 23 Juillet 2012, 20:18pm

Catégories : #Nicolas Dupont Aignan & Debout la République

Banniereblog

Jean-François Fillon ou François Copé ? Qui prendra la tête de l’ancien parti majoritaire et avec une option pour la candidature aux élections présidentielles de 2017 ? A moins que les petits outsiders comme Christian Estrosi et Nathalie Kosciusko-Morizet ne troublent ce face-à-face…
Querelles d’ego
Tout le monde savait que Jean-François Copé essaierait de récupérer définitivement le parti après la défaite de Nicolas Sarkozy. Il ne s’en était pas caché. La surprise vient plutôt de la déclaration de candidature de François Fillon, dont la transparence pendant les cinq années du mandat de Nicolas Sarkozy ne semblait pas indiquer une ambition ou un caractère suffisamment affirmés pour essayer de prendre la tête de l’opposition et se positionner en vue des élections de 2017.
Mais finalement, comme toujours, les sondages sont un puissant aphrodisiaque qui peut révéler une ambition contenue jusque là. Et ceux de François Fillon sont largement meilleurs que ceux du secrétaire général de l’UMP. Certes, les sondages ne sont pas toujours bons conseillers. Ils avaient couronné Edouard Balladur en 1995, Ségolène Royal en 2006 ou Nicolas Hulot pour les Verts en 2011. Ils peuvent donc être de mauvais conseillers et conduire à un échec sévère.
En effet, Jean-François Copé contrôle l’appareil, ce qui équilibre le débat entre les deux hommes, même si le dernier sondage de Paris-Match indique une préférence à 81% des sympathisants UMP pour l’ancien Premier Ministre. Du coup, les éventuelles candidatures deChristian Estrosi et Nathalie Kosciusko-Morizet apparaissent comme d’autant plus anecdotiques qu’on ne comprend pas pourquoi ils se présentent, la palme revenant au club « la France droite » de NKM.
Une querelle dérisoire

Même si tous les prétendants à la présidence de l’UMP n’ont pas exactement les mêmes idées, le combat qui est en cours est principalement une querelle d’ego et d’ambitions personnelles. D’ailleurs, quand les échanges ne se limitent pas à de simples tacles purement personnels, ils concernent au mieux de la strat

http://www.gaullistelibre.com/2012/07/la-derisoire-lutte-de-pouvoir-lump.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+gaullistelibre%2FIzdM+%28Blog+gaulliste+libre%29

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents