Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Chagrin et fierté aux obsèques de Patrice Rebout, chef du commando de la DGSE tué en Somalie !

Publié par cercle Jean Moulin sur 25 Janvier 2013, 12:34pm

Catégories : #Armée - défense nationale - Jean Dominique Merchet

"Mon Dieu, mon Dieu,
donne-moi la tourmente
Donne-moi la souffrance
Et puis la gloire au combat":
sous la voûte de l'église Saint-Paul, "la Prière du para" a saisi à la gorge les centaines de civils et militaires qui assistaient jeudi à Perpignan aux obsèques d'un des commandos français tués lors du raid infructueux destiné à libérer l'agent Denis Allex en Somalie. "
La Prière du para", ce chant martial qui parle de courage, de force et de foi et demande à Dieu de donner "ce dont les autres ne veulent pas", le capitaine Patrice Rebout, membre du service action de la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure), n'avait pas sept ans qu'il la chantait déjà, a raconté son père, submergé par le chagrin, lors d'une cérémonie révélant le parcours d'un garçon destiné à la carrière militaire et au combat, jusqu'à y mourir.

 

"Dès ton plus jeune âge, ton chemin était tracé et tu savais, et nous savions, que tu serais soldat", a dit son père, ancien militaire lui-même.
Le capitaine Rebout, 38 ans, est tombé avec l'un de ses camarades au cours du raid mené par une cinquantaine de commandos français dans le sud de la Somalie dans la nuit du 11 au 12 janvier pour tenter, en vain, de libérer l'otage Denis Allex, aux mains des islamistes somaliens. Denis Allex (très vraisemblablement un pseudonyme), un agent de la DGSE enlevé en juillet 2009 dans la capitale somalienne Mogadiscio, a été tué par ses geoliers au cours de l'opération, selon le ministère de la Défense.
Le capitaine Rebout appartenait lui-même au Centre parachutiste d'instruction spécialisée (CPIS), l'une des composantes du service action (ex-11ème Choc) de la DGSE qu'il avait rejoint en 2008. Des centaines de soldats et civils se sont pressés jeudi matin dans l'église de la ville nouvelle du Moulin-à-vent au sud de Perpignan, là où vit sa famille, sa compagne et leur petit garçon, pour entendre l'éloge d'un homme fidèle, d'humeur égale et qui avait toujours eu l'étoffe d'un chef, selon les témoignages. Impossible de dire combien il y avait là d'hommes du CPIS, habitués au secret.
Mais les nombreux camarades en uniforme du 8ème Régiment de parachutistes d'infanterie de marine (RPIMa) de Castres (Tarn), la ville où il avait grandi et où il s'était engagé au "8" après son bac, étai

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents