Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Mars après la Lune ? Curiosity : 560 millions de kilomètres pour voir notre mort en face

Publié par cercle Jean Moulin sur 29 Août 2012, 21:40pm

Catégories : #Armée - défense nationale - Jean Dominique Merchet

Mars Science Laboratory Curiosity rover

Blasés, la tête farcie d’animations et de trucages, nous ne savons plus où, ni quoi, ni comment regarder. Pourtant, les images que nous envoie Curiosity depuis la planète Mars sont les plus troublantes qui soient. Les plus émouvantes, aussi, surtout depuis la mort de Neil Armstrong – l’astronaute, et non point le cycliste ou le trompettiste –, premier humain à avoir foulé la Lune.

 

De quoi pourrait-on encore s’émerveiller quand la technologie nous fabrique en série des mondes improbables et des créatures encore plus fantastiques ? Quand beaucoup parmi nous passent leurs temps le nez sur une console à guerroyer dans des mondes virtuels, ou piloter, de leur téléphone, des vaisseaux intergalactiques ?

Alors qui, à part les toqués de la conquête spatiale (la vraie) ou les passionnés de géologie, s’intéresse à Curiosity, l’engin qui, depuis le 6 août, a entrepris sa balade martienne ?

Terrible, quand la fiction, parée des atours de la réalité, paraît infiniment plus excitante que celle-ci. Il faut pourtant les regarder, ces images qui nous arrivent de la planète rouge. Et d’abord saluer la prouesse qui a consisté à faire poser avec la légèreté d’une plume, dans ce lointain désert minéral, un engin de plus d’une tonne. Ceux qui peinent à faire un créneau sans accrocher le pare-chocs du voisin devraient y réfléchir…

Huit mois de voyage, 560 millions de kilomètres parcourus. Ce n’est pas la distance de la Terre à Mars, à peu près dix fois inférieure, mais celle qu’il faut faire aux engins pour prendre leur élan dans le Cosmos. Arrivage en douceur dans le cratère de Gale, près de l’équateur martien, et là commence, pour qui veut bien prendre le temps d’y penser, une grande leçon d’humilité.

Car Mars, pour ce qu’on en voit – et qu’on devrait tous attentivement regarder – est une parabole. Un conte philosophique. Un pierrier en forme d’allégorie.

Mars est un désert. « Le bord du cratère (de Gale) ressemblait un peu au désert de Mojave (en Californie) et maintenant, ce que vous voyez ressemble à la région de Four Corners (l’intersection des États du Colorado, de l’Arizona, de l’Utah et du Nouveau Mexique) ou de Sedona dans l’Arizona, où vous avez ces buttes et ces plateaux », a dit le chef de la mission en commentant les photos. « Il devrait y avoir des minéraux hydratés dans toutes ces couches ».

Il devrait, parce qu’à l’évidence il y eut. Et s’i

http://www.filsdefrance.fr/breves/mars-apres-la-lune-curiosity-560-millions-de-kilometres-pour-voir-notre-mort-en-face/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents