Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Accident au 3ème RPIMa : l'ancien sergent condamné à 2 ans avec sursis

Publié par cercle Jean Moulin sur 16 Mai 2013, 19:39pm

Catégories : #Parachutiste 2ème REP Forces Spéciales Gal Bigeard

Me Alexis Gublin, l'avocat de Frédéric Merveilleux du Vignaux répondant aux questions des journalistes à la sortie du prétoire. / Photo DDM, Roger Garcia.

Me Alexis Gublin, l'avocat de Frédéric Merveilleux du Vignaux répondant aux questions des journalistes à la sortie du prétoire. / Photo DDM, Roger Garcia. 

Vizioz, Bonningues, Allard condamnés, Merveilleux du Vignaux, Peyre et Pohtier relaxés. Hier le tribunal correctionnel de Montpellier a «soldé» l'accident qui avait fait 16 blessés par balles lors des journées portes ouvertes du 29 juin 2008.

Deux ans de prison avec sursis pour Nicolas Vizioz, six mois avec sursis pour Hugues Bonningues et Christophe Allard, relaxe pour Frédéric Merveilleux du Vignaux, Lionel Peyre (seul présent hier) et Jean-Baptiste Pothier. La décision du tribunal correctionnel de Montpellier rendue hier en tout début d'après-midi solde et très probablement de manière définitive, l'accident survenu le 29 juin 2008, lors des journées portes ouvertes au sein du 3e RPIMa.

En prononçant trois condamnations et trois relaxes, les juges ont bien sérié les responsabilités des uns et des autres. Nicolas Vizioz qui écope de la peine la plus lourde (mais celle-ci ne sera pas inscrite à son casier judiciaire) apparaît donc très clairement comme le principal artisan du drame. Les deux officiers responsables de l'unité à laquelle appartenait le sergent Vizioz paient pour ne pas avoir veillé au retour des munitions à l'issue des exercices réalisés à balles réelles. Rappelons que le lendemain du drame, une perquisition avait permis de découvrir un stock illicite dans les locaux du GCP (Groupe commando parachutiste) et que ces mêmes munitions s'étaient retrouvées par erreur dans l'un des chargeurs utilisé par Nicolas Vizioz. Le tribunal a donc considéré que le chef de corps, Frédéric Merveilleux du Vignaux, tout comme Lionel Peyre, son second, n'avaient aucune responsabilité directe quant à la gestion des munitions au sein du régiment.

Restait à trancher la question de l'organisation de la manifestation. Était-il prudent de placer du public dans la ligne de mire des soldats simulant un exercice, même si l'on fait usage de munitions d'exerc

http://www.ladepeche.fr/article/2013/05/14/1625840-accident-3eme-rpima-ancien-sergent-condamne-2-ans-sursis.html

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents