Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Le système éducatif français : un bilan catastrophique

Publié par cercle Jean Moulin sur 9 Août 2012, 22:28pm

Catégories : #Divers

 

La France, dont le système éducatif a été une référence internationale, peine aujourd’hui à dispenser un savoir minimum à tous ses jeunes scolarisés.

Aujourd’hui, les principales richesses résident dans les savoirs. Pourtant, l’organisation de l’école est complètement obsolète et inadaptée aux enjeux de la modernité. Les enseignants sont démoralisés, moins payés que leurs homologues européens, et travaillent dans des conditions désastreuses. Ils sont de plus en plus nombreux à souffrir de dépression nerveuse. L’école est malade ! Et cela n’a rien d’une fatalité. De mauvais choix politiques ont été le fait des ministres et des gouvernements successifs et cela se concrétise par un bilan catastrophique.

 

Un système archaïque et inégalitaire

 

La France est un des pays où les destins scolaires sont le plus fortement corrélés aux origines sociales et au statut culturel des familles. En 2008, 78,4 % des élèves provenant de catégories sociales favorisées ont obtenu un baccalauréat général, contre seulement 18 % des élèves d’origines sociales défavorisées. La France est, au sein de l’OCDE, le pays où l’écart de résultats entre les élèves de statuts favorisé et défavorisé est le plus important – de l’ordre du double de celui du Japon, du Canada, ou de la Finlande.

 

Une des faiblesses majeures du système éducatif qui constitue un important facteur d’inégalité est le lien de dépendance existant entre la réussite d’un élève et l’établissement où il est affecté ainsi que les enseignants qui le prennent en charge. L’égalité scolaire qui doit régner sur un territoire est un critère fondamental de la réussite d’un système. Quand l’école oublie ses élèves en difficulté, c’est tout le système scolaire tout entier qui en pâtit. C’est une double nuisance à la cohésion nationale.

 

Les conséquences :

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents