Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Chantage en prison sur un prêtre homosexuel

Publié par cercle Jean Moulin sur 6 Février 2013, 15:02pm

Catégories : #sécurité sûreté en générale (&ancienne Catégorie)

Condamné à 15 ans de réclusion pour viol et agression sexuelle, un prêtre a subi à la maison d’arrêt de Varennes-le-Grand sévices, chantage et extorsion de la part de deux autres détenus.


Trois détenus se sont présentés à l’audience correctionnelle en formation citoyenne de ce lundi à Chalon : Louis-Philippe Herter (29 ans), Moussa D. (24 ans), comme prévenus d’extorsion de fonds, les faits remontant à 2009 à la maison d’arrêt de Varennes-le-Grand. Quant au troisième, il s’agit de la victime, un ecclésiastique condamné par la cour d’assises de Chambéry à 15 ans de réclusion criminelle pour viol et agression sexuelle.

Le président du tribunal explique que le premier nommé, co-détenu avec la victime, aurait proposé des attouchements intimes à celle-ci. Le prêtre se serait exécuté. Louis-Philippe Herter l’accuse alors de viol, un chantage qui lui permet de lui extorquer 40 500 €. Le deuxième prévenu employant le même scénario obtient aussi de l’argent. À l’audience, les auteurs s’érigent en victimes. « Je ne suis pas homosexuel, c’est lui qui a eu une pulsion. Il a voulu acheter mon silence ! J’ai accepté ces 40 500 €, je n’aurais pas dû, mais j’avais les poches vides et ma femme était malade ! »

Le deuxième détenu avance les mêmes premiers arguments pour expliquer la remise de 1 000 € par la victime. Le ministère public, Charles Prost constate en parlant de Herter : « Il se dit victime d’une erreur judiciaire, il reconnaît la matérialité de l’infraction mais en conteste l’intention ! » Et de mentionner ses 18 condamnations dont la dernière de 10 ans de réclusion pour viol.

L’autorité de poursuites, précise que le prêtre, déprimé, avait tenté de se pendre à deux reprises. Trois ans ferme sont requis pour Louis-Philippe Herter, 1 an ferme pour l’épouse de ce dernier absente au procès et qui avait recelé l’argent, et 6 mois ferme pour Moussa D.

« Que vaut la dignité d’un homme dans le milieu carcéral ? » déclame Me Florence Cathelin-Uzan pour la défense de Herter, en posant
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents