Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Mariage pour tous: pour un débat respectueux des lesbiennes, gays, bi et trans

Publié par cercle Jean Moulin sur 28 Janvier 2013, 13:08pm

Catégories : #LGBT homophobie biphobie - lesbosphobie transphobie

L'examen du texte "mariage pour tous" débute mardi à l'Assemblée nationale. SOS homophobie demande aux responsables politiques, député-e- s et sénateur-trice-s un engagement moral pour un débat qui ne porte pas atteinte au respect des personnes Lesbiennes, Gays, Bisexuelles et Trans (LGBT). Une charte déjà signée par une trentaine de parlementaires

30 % de témoignages supplémentaires en 2012

Depuis le début des débats publics concernant le mariage pour toutes et tous, SOS homophobie est en première ligne pour constater les effets des dérapages verbaux et caricatures diverses. Nous nous alarmons de l’augmentation du nombre de témoignages de victimes ou de témoins d’homophobie reçus sur notre ligne d’écoute ou notre site internet. Chaque semaine, des dizaines de personnes victimes de harcèlement, d’agressions, d’insultes, de discriminations nous font part de leur mal-être. Cet inquiétant regain d’homophobie, qui se produit 30 ans après la dépénalisation de l’homosexualité en France et 20 ans après que l’OMS a retiré l’homosexualité de la liste des maladies mentales, est la conséquence directe d’une parole décomplexée de certain-e-s qui caractérise le "débat" sur le projet de loi sur le mariage.

SOS homophobie tire le signal d’alarme !

L’homophobie est un problème de société. Ce sont chaque année des milliers de victimes qui sont agressées, violentées, insultées, rejetées. Plus encore, l’homophobie est un problème de santé publique : selon l’INPES, 30% des jeunes lesbiennes, gays et bi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents