Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Sous Sarkozy, deux rapports officiels signalaient les dérives des centres éducatifs fermés

Publié par cercle Jean Moulin sur 8 Août 2012, 22:23pm

Catégories : #sécurité sûreté en générale (&ancienne Catégorie)


La droite était lancée dans une fuite en avant en matière de développement des centres éducatifs fermés (CEF), malgré des rapports officiels alarmistes. La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a décidé que l'heure était à la réflexion plutôt qu'à la construction de nouveaux établissements. L'UMP voit rouge.

(Centre fermé situé à l'hôpital-le-Grand, dans le nord de Saint-Etienne - DELAGE JEAN-MICHEL/SIPA)
(Centre fermé situé à l'hôpital-le-Grand, dans le nord de Saint-Etienne - DELAGE JEAN-MICHEL/SIPA)
Christiane Taubira a enfin mis les pieds dans le plat et décrété une pause dans la construction de centres éducatifs fermés. En déclarant àLibération qu’il « faut sortir du fantasme CEF », la ministre de la Justice met un frein au développement de ces centres – aujourd’hui au nombre de 42 – crées en 2002 par l’ancien garde des Sceaux, Dominique Perben.« L'héritage de la précédente mandature prévoyait la transformation de 18 foyers supplémentaires en CEF, j'ai arrêté ça », a-t-elle déclaré. On parlait même à l’époque d’une centaine de centres !
 
La droite est montée au créneau. L’ancien ministre de l’Intérieur et ami de Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux, s’en est pris à Christiane Taubira: « Elle privilégie la permissivité à l'endroit des mineurs délinquants ». Le député de Seine-et-Marne et vice-président du Parti radical, Yves Jégo, a aussi fait entendre sa mélodie  : « Je constate qu'on détricote tout ce qui a été fait par la précédente majorité ».

25 000 EUROS DE DÉGÂTS

Il s’agirait donc d’un choix politique, idéologique. Pourtant, à en croire un document rédigé en avril 2012 par la directrice du CEF de Savigny-sur-Orge, Malika Bendris, et révélé par Libération, l’état des lieux dans certains de ces centres est « alarmant ». « Un climat malsain, pervers, voire « maffieux », écrit-elle, règne au sein de mon établissement » ; elle se dit « effrayée par tant de mal-être et par la souffrance de certains agents » ; « tout est vide, il n’y a ni livres, ni matériel informatique, ni salle télévision (sic), aucun équipement ludo-éducatif à destination des mineurs » ; « les fugues et les incidents à l’interne se multiplient », etc. A part ça, tout va très bien monsieur l’agent !
 
Le plus grave est qu
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents