Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Coralie Delaume : "Choc de compétitivité" : vous voyez le rapport ?

Publié par cercle Jean Moulin sur 5 Novembre 2012, 23:54pm

Catégories : #Divers

http://l-arene-nue.blogspot.fr/2012/11/choc-de-competitivite-vous-voyez-le.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+LarneNue+(L'ar%C3%A8ne+nue)
 

Quand on aperçoit Louis Gallois, on ne se dit pas d’emblée qu’avec lui on va se marrer. Et pourtant, « l’affaire » – car c’en devient une – du rapport que celui-ci doit rendre public le 5 novembre commence à prendre des airs de quasi-comédie. Featuring François Hollande, Jean-Marc Ayrault et un certain nombre de ministres du gouvernement, ce vaudeville mérite d’être considéré dans son ensemble, des prolégomènes annonçant l’incipit à l’épilogue préfigurant la postface. Explications.

D’abord, la préhistoire. Le rapport sur la compétitivité commandé à l’ancien patron d’EADS et de la SNCF, loin d’être le premier dans son genre, est l’héritier d’un nombre conséquent de vénérables ancêtres. On se rappellera notamment – même si ça ne nous rajeunit pas – le rapport Malinvaud remis à Jospin en 1998. A l’époque, quoi que n’ayant eu à subir ni la fronde des « pigeons » ni la lettre au père Noël des patrons de l’Afep, la gauche « sérieuse, responsable et gestionnaire » s’interrogeait déjà sur le coût du travail. Dans ce cadre, le rapport Malinvaud proposait une diminution des charges patronales sur les bas salaires compensable par un « élargissement de l’assiette des cotisations à la valeur ajoutée », ce qui fleurait un peu le « choc de compétitivité » avant l’heure.
 
On évoquera également le rapport Camdessus, de 2004, intitulé Vers une nouvelle croissance pour la France, qui prônait, quant à lui, non un « choc », mais un « sursaut ». Enfin, en 2008, le rapport Attali suggérait de « libérer » la croissance française, dont nous savons tous qu’elle est prisonnière de l’archaïsme hexagonal, de la frilosité des gouvernants et des rigidités d’un modèle social mal adapté à un 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents