Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Le remarquable recueil de chants parachutistes de Raymond Valli

Publié par cercle Jean Moulin sur 15 Mars 2013, 21:26pm

Catégories : #Parachutiste 2ème REP Forces Spéciales Gal Bigeard

http://theatrum-belli.org/le-remarquable-recueil-de-chants-parachutistes-de-raymond-valli/

A notre connaissance, il s’agit du premier recueil de chants parachutistes qui fournit l’intégralité des partitions des chants avec, ce qui est encore plus rare pour des chants militaires, l’accompagnement au piano. Cette œuvre et cet hommage est le travail d’un ancien parachutiste et musicien professionnel reconnu. 

RecueilChantsParasVa

Il a le mérite de reconnaître que son objectif n’est pas commercial, même si on s’en doute aisément, il n’empêche qu’il mérite d’être largement soutenu et encouragé dans sa démarche pour transcrire ces chants dont la musique n’avait jamais été publiée, sauf exception. Il faut aussi noter que les partitons sont fournies avec les mentions des auteurs des paroles et des compositeurs des musiques quand ils sont connus.

Le répertoire des chants parachutstes est en effet un répertoire récent par rapport aux autres chants des soldats français. Les premières unités sont expérimentées juste avant la 2e GM et le répertoire ne se constituera qu’à partir de la Libération, mais surtout pendant les guerres d’Indochine et d’Algérie. On oublie souvent que Bigeard a eu un rôle essentiel dans la création de nouveaux chants pendant la guerre d’Algérie, notamment en étant à l’origine de l’enregistrement du 25 cm Les Casquettes sont là. Mais à l’époque il n’existait pas de recueil de chants. Le 9e RCP en éditera un en 1960 et la 11e DLI en 1961. Contrairement à la Légion, les paras n’ont pas de recueil officiel, manifestement leur répertoire est une tradition orale qui n’en a pas un besoin indispensable pour se maintenir.

L’objectif de Raymond Valli, est différent, il ne s’agit pas de fournir un recueil officiel, mais de transmettre les partitions des chants qu’il a appris lors de son temps de ser

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents