Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Yohann Duval : Chômage, euro : gardons le sens des priorités

Publié par cercle Jean Moulin sur 6 Février 2013, 16:08pm

Catégories : #Divers

http://duvalyohann.over-blog.fr/article-chomage-euro-gardons-le-sens-des-priorites-115083392.html

Le chômage, qui atteint des niveaux sans précédent, est plus que jamais au centre de toutes les attentions de nos concitoyens. Quoi de plus compréhensible, quand des usines ferment tous les jours ? La parole politique est décrédibilisée par de fausses alternances qui ne changent rien et la colère monte, inévitablement. Difficile, dans ces conditions de faire passer certains messages. Protectionnisme ? Sortie de l'euro ? Tout cela semble bien loin des préoccupations du Français moyen.

 

 

eurochomage.jpg

 

 

Pourtant, croire que l'on peut séparer ces questions est une lourde erreur. La désindustrialisation du pays et le chômage de masse ont des causes ; si les entreprises ferment ou délocalisent, ce n'est pas en vertu d'un incontrôlable hasard. Cette situation est le résultat de plusieurs décennies de mauvaises décisions politiques, prises en dépit du bon sens. Il serait vain de se focaliser sur les symptômes, aussi dramatiques soient-ils, sans essayer de traiter le problème à la racine.

 

Et les causes de ce désastre sont connues ! Il y a d'abord la démission de nos élites, qui ne croient plus en leur pays et qui l'ont livré aux puissances de l'argent. La politique de la France se fait désormais à la corbeille et nos ministres, les yeux rivés sur leur feuille de statistiques et sur le cours de la bourse, en arrivent à prendre pour exemple des dirigeants qui, comme Mario Monti, ont fait de l'austérité une religion alors même que l'inefficacité et la dangerosité de celle-ci est avérée. S'auto-administrer un remède pire que le mal, voilà une bien curieuse façon de guérir...

 

Et quand ce n'est pas la corbeille, c'est une tutelle étrangère qui guide la main de nos dirigeants. Prisonniers d'un ensemble de traités ineptes, ils contribuent à faire de l'Union Européenne "l'idiot du village global" pour reprendre une expression utilisée par Hubert Védrine et Arnaud Montebourg. Au nom du dogme de la concurrence libre et non faussée, l'UE ne contrôle rien, ne défend rien, ne protège rien. Et surtout pas ce qu'il reste de nos industries.

 

Pire : l'euro, monnaie politique (pour ne pas dire purement idéologique), construite en dépit de toutes les lois économiques, est un boulet que l'ensemble de la zone traîne à ses pieds. L'eurozone est la partie du monde qui connaît la plus faible croissance et qui offre le moins de perspectives pour le futur. Par ailleurs, loin de rapprocher les économies, cette monnaie a renforcé les forts et affaibli les faibles, comme le note Louis Gallois dans son rapport.

 

Comme si cela ne suffisait pas, nous avons une Banque Centrale Européenne indépendante dont le seul objectif est la lutte contre l'inflation,

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents