Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Avec l'Aquitaine, on change vraiment d'époque...

Publié par cercle Jean Moulin sur 14 Septembre 2012, 21:30pm

Catégories : #Armée - défense nationale - Jean Dominique Merchet

Visite à bord de la prochaine frégate de la Marine.


Avec l'Aquitaine, on change vraiment d'époque...
On a beau connaitre un peu les questions navales, une visite à bord (lors de l'Université d'été de la défense, à Brest) de la nouvelle frégate Aquitaine laisse pantois. Avec la première FREMM (frégate multimissions), on change vraiment d'époque et on peut dire adieu à la Marine du XXème siècle. 

Ses formes furtives rappellent celles des frégates de la classe Lafayette, mais c'est à l'intérieur que les choses changent. D'abord une impression d'espace, presque de vide : le bâtiment de 6000 tonnes est servi par un équipage de seulement 108 marins, y compris le détachement aéro (14). A titre de comparaison, il fallait près de 400 hommes pour armer les frégates Suffren... L'automatisation et la rationnalisation ont été poussées à l'extrême et l'investissement technologique permet de réduire le personnel et les coûts afférents. Trop ? C'est une vraie question que la Marine prend au sérieux. En cas de guerre, une centaine d'hommes seront ils assez nombreux pour lutter contre les sinistres (incendies, etc). Comme c'est déjà le cas sur les BPC, toute l'organisation du travail à bord doit être repensée. 

L'Aquitaine se commande depuis de grands écrans plats multifonctions, que ce soit sur la passerelle (trois hommes ou femmes assis) d'où les cartes papier ont disparues, le PC propulsion où les mécaniciens sont confortablement installés loin des machines ou le très impressionnant central opérations : rien n'y rappelle que l'on est à bord d'un bateau. La salle est vaste, les murs nus, les marins sont devant de grands écrans plats tous semblables. 

C'est depuis le central opérations que l'on ferait la guerre, même si, pour les actions de l'Etat en mer, tout peut être commandé depuis la passerelle. L'Aquitaine est un vrai croiseur de première ligne. Sa dominante est la lutte anti-sous-marine : elle dispose d'un sonar remorqué (actif et passif) de très basse fréquence, d'un sonar de coque et d'un hélicoptère Caïman (NH90), lui aussi équipé d'un sonar et de bouées acoustiques, le tout focntionannt en réseau. Pour détruire les sous-marins, des 19 torpilles légères MU-90 qui peuvent être lancées depuis le bateau et l'hélicoptère. 
En antiaérien, la frégate dispose d'un radar Herakles (250 km de portée) et de 16 missile Aster 15 - qui sont tirés verticalement depuis
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents