Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Grèce : l’incroyable victoire de l’austérité

Publié par cercle Jean Moulin sur 21 Juin 2012, 11:00am

Catégories : #Divers

Banniereblog

Il y a trois semaines, je parlais d’une possible victoire de la gauche radicale. Finalement, c’est le parti de droite Nouvelle Démocratie qui vient de remporter de peu les élections législatives en Grèce. Les Grecs ont préféré la clarté vis-à-vis de l’euro plutôt qu’une remise en question des plans européens.
Le supplice de l’euro va durer
Si trois quarts des Grecs ne supportent plus les plans d’austérité européens, le même pourcentage souhaite conserver la monnaie unique et c’est sur ce dilemme que c’est fondé le résultat des élections législatives de dimanche. La population grecque a sans doute préféré voter pour un parti qui acceptait les plans européens (tout en promettant une renégociation), ce qui garantit le maintien dans l’euro. En faisant le grand écart entre le refus des plans et le soutien à l’euro, Syriza a perdu.
Nouvelle Démocratie a très bien su jouer des ambiguités de la gauche radicale en parlant « d’un choix entre la monnaie unique et le cauchemar d’un retour à la drachme ». Cet article du Monde montre bien que les soutiens de Samaras ont préféré la clarté du discours de Nouvelle Démocratie et avaient peur de la possible sortie de l’euro qu’impliquait le refus des plans européens proposé par Tsiripas. On peut se demander si Syriza n’aurait pas du défendre le retour à la drachme.
Comme on pouvait le craindre dès le début 2010, les Grecs ne semblent pas encore prêts à couper le lien avec cette Europe qui, pourtant, les torture depuis deux ans. La peur d’être seul, la volonté de ne pas mordre la main qui les a aidé pendant des décennies fait sans doute que la population hésite encore à rejeter ces plans, aussi durs soient-ils. Du coup, la monnaie unique gagne un peu de temps, où vont être à nouveau démontrées toutes ses carences
Une sortie de l’euro repoussée

Du coup, théoriquement, la formation d’un nouveau gouvernement devrait être assez simple si le Pasok continue à gouverner avec No

http://www.gaullistelibre.com/2012/06/grece-lincroyable-victoire-de.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+gaullistelibre%2FIzdM+%28Blog+gaulliste+libre%29

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents