Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Laurent Pinsolle : Crise : quand le Japon fait l’inverse de l’Europe

Publié par cercle Jean Moulin sur 29 Janvier 2013, 12:42pm

Catégories : #Nicolas Dupont Aignan & Debout la République

laurent-pinsolle

http://www.gaullistelibre.com/2013/01/crise-quand-le-japon-fait-linverse-de.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+gaullistelibre+%28Blog+gaulliste+libre%29


Si le Japon ne représente pas forcément un modèle pour nos pays, The Economist avait souligné que le pays ne va pas si mal. Et il n’est pas inintéressant de constater à quel point le nouveau gouvernement pousse la politique économique du pays dans un sens inverse de celui de l’Europe.
Keynes à la rescousse
9.8% : tel est le déficit budgétaire du Japon pour l’année 2012 ! Trois fois plus que la zone euro, qui devrait être à 3.3%, et bien davantage encore que les Etats-Unis, qui sont à 7%. Qui plus est, la dette du Japon dépasse aujourd’hui les 200% du PIB. Théoriquement, ce cocktail explosif devrait pousser les taux d’intérêts à des niveaux punitifs. Pourtant, à 0,75% sur les emprunts à 10 ans, ils sont les plus bas du monde, après la Suisse. Plus surprenant, le pays prépare un grand plan de relance.
Il faut dire que, comme ses consœurs britanniques et étasuniennes, la Banque du Japon ouvre grand les vannes monétaires pour soutenir l’économie. En décembre, elle a annoncé un nouveau programme de rachat de bons du Trésor de 10 000 milliards de yen puis elle a relevé son objectif de taux d’inflation de 1 à 2% par an pour enfin casser les attentes déflationnistes sute à la victoire du LDP aux élections législatives qui souhtaite pousser encore plus loin l’agenda keynésien.
En effet, le pays semble décider à actionner tous les leviers de la politique contra-cyclique pour relancer son économie. Outre la monétisation de la dette et la volonté affichée (et couronnée de succès) de faire baisser le yen pour aider les entreprises qui exportent, Shinzo Abe a annoncé un plan de relance de plus de 100 milliards de dollards (plus de 10 000 milliards de yen), comme le rapporte The Economist. Plus incroyable, il a évoqué 200 000 milliards d’investissements d’ici à 2020.
Mars européen contre Vénus japonaise ?
Bref, on ne peut pas faire plus dissemblable que les politiques économiques menées au Japon et dans l’Union Européenne. Et cela est intéressant car les deux blocs ont un niveau de développement proche et une faible croissance depuis 10 ans. Cependant, il faut noter qu’avec l’aide du plan de reconstruction post-tsunami, le Japon affiche une croissance de son PIB de 1.8% en 2012, contre un recul de 0,4% dans la zone euro. On peut néanmoins se demander si le pari du 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents