Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Laurent Pinsolle : Euro, budget : vers la mort de l’idée fédérale ?

Publié par cercle Jean Moulin sur 11 Février 2013, 15:34pm

Catégories : #Nicolas Dupont Aignan & Debout la République

laurent-pinsolle

http://www.gaullistelibre.com/2013/02/euro-budget-vers-la-mort-de-lidee.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+gaullistelibre+%28Blog+gaulliste+libre%29


Il y a encore quelques semaines, les fédéralistes triomphaient. Certes, avec la hausse du chômage et la récession, cela était indécent, mais six mois de calme des marchés leur faisait dire que la crise de la zone euro était finie. Mais le début de l’année 2013 s’avère être un calvaire pour eux.
Le recul du budget européen
Pour espérer construire un jour les Etats-Unis d’Europe, il faudrait que les pays européens s’accordent pour davantage mettre en commun leurs ressources. La crise de la zone euro a permis à ses avocats les plus farouches de le proposer. Mais jusqu’à présent, à part le FESF et le MES pour sauver les créanciers des pays en difficulté et les camisoles budgétaires, l’unification est au point mort. L’idée des euro obligationscertes relancée par François Hollande, n’avance pas.
Mieux, alors que le budget européen ne représente qu’un maigre 1% du PIB de l’UE (contre plus de 20% aux Etats-Unis), alors que les technocrates de Bruxelles souhaitaient obtenir toujours plus d’argent, les dirigeants européens se sont mis d’accord pour soumettre les eurocrates à la rigueur. Le budget 2014-2020 sera donc en recul de plusieurs milliards d’euros, une première depuis la création de la CEE. Les dépenses somptuaires de fonctionnement de cette Europe sont remises en question, de même que le service extérieur commun. La diplomatie européenne bat de l’aile !
Le débat sur l’euro cher
Pire pour les fédéralistes, le débat actuel sur l’euro cher est en train de saper les fondements de la monnaie unique européenne et d’apporter de l’eau au moulin de ses opposants. En effet, alors que même les très europhiles dirigeants socialistes critiquent (bien illusoirement, certes) l’appréciation de la monnaie unique européenne, Berlin a réagi de manière extrêmement sèche et bien peu diplomatique en rétorquant que le niveau de l’euro était parfaitement raisonnable.
Une étude de la Deutsche Bank a évalué le niveau maximal pour les différentes économies européennes. Pour l’Italie, il ne faut pas aller au-delà de 1,16-1,17 dollar, pour la France 1,22-1,24, tandis que l’Allemagne pourrait supporter que l’euro s’envole à 1,54-1,94 dollar ! Mais ce faisant, cette étude explique que des économies différentes ont besoin de monnaies différentes dont les cours ne sont pas les mêmes, ce que j’explique dans la vidéo tournée pour Debout la République.
L’axe anti-fédéraliste Berlin-Londres
Donc, entre un budget européen en recul et la compréhension que des économies différentes ne peuvent pas partager 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents