Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Histoire des armoiries de la ville de Paris Christopher Lings

Publié par cercle Jean Moulin sur 7 Février 2013, 11:03am

Catégories : #République Patrie Nation France Révolution

Fluctuat Nec Mergitur

De par leur caractère symbolique, les armoiries retracent à elles-seules tout un pan de notre histoire, et c’est ainsi toute notre ADN nationale qui se retrouve inscrite dans le marbre de nos cités. Pour comprendre celles de Paris, il faut remonter aux balbutiements de la cité, avant l’invasion romaine, et se prendre de passion pour une ville qui, en accord avec sa devise, « est battue par les flots mais jamais ne sombre ».

 

Blasonnement

Blason de ParisLe blason constitue le sujet principal des armoiries. Voici le blasonnement officiel, en langage héraldique, de la ville de Paris : « De gueules à la nef équipée et habillée d’argent voguant sur des ondes du même mouvant de la pointe, au chef d’azur semé de fleurs de lys d’or. »

Plus vulgairement, on pourrait traduire : « Fond de couleur rouge (gueules) chargé d’un navire (nef) de couleur (émail) argent voguant sur des flots (ondes) de la même couleur qui se situent au bas du blason (pointe), le haut (chef) est de couleur azur et est semé de fleurs de lys d’or. »

 

La confrérie des Nautes

Le bateau situé au centre de l’écu est hérité de la puissance confrérie des Nautes, corporation de navigateurs et commerçants de la tribu des Parisii. Les Nautes de Lutèce avaient le monopole du commerce fluvial sur la Seine et le conservèrent après l’invasion romaine de 52 av. J.-C. Grâce au célèbre « pilier des Nautes », élevé en hommage à Jupiter sous le règne de l’Empereur Tibère, on constate que les navigateurs parisiens – Nautae Parisiaci – jouissaient d’un grand pouvoir sur la ville, un pouvoir reconnu par Rome.

À noter que le terme grec naútês vient de la terminologie grecque naus qui a donné en latin navis et en français « navire » et « navigation ».

Au Moyen-Âge, en 1170, les Marchands de l’eau – Mercator aquae Parisius – recurent de Louis VII des privilèges de commerce et de navigation sur une partie de la Seine, et obtinrent même, en 1210 de la part de Philippe Auguste, des droits de Prévôté. Ainsi naissait la municipalité parisienne.

Les Nautes marquent, après 1210, leurs actes officiels de leur sceau représentant un navire. Au départ de cire naturelle, le sceau devint rouge, semble-t-il sur l’impulsion du prévôt des marchands Étienne Marcel qui avait pour couleurs attitrées le rouge et le bleu – couleurs actuelles de la ville de Paris.

 

Les fleurs de lys

Les fleurs de lys, symbole de la monarchie, apparaissent sur le sceau en décembre 1358, après la mort d’Étienne Marcel. Situées sur les voiles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents