Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


La mort de John Keegan

Publié par cercle Jean Moulin sur 20 Août 2012, 21:15pm

Catégories : #Armée - défense nationale - Jean Dominique Merchet

La mort de John Keegan
On apprend, avec retard, la disparition de John Keegan, sans doute le plus grand historien militaire de notre temps. Très affaibli, il est mort le 2 aout, a l'âge de 78 ans. 
Né  Londres, d'origine irlandaise et catholique, une grave maladie (tuberculose de la hanche) l'empêche de servir dans l'armée, pour laquelle il nourrit une vive passion depuis son plus jeune âge. Après des études d'histoire a Oxford, il se spécialise tout naturellement dans le domaine militaire, écrivant des livres qui marqueront, en particulier The Face of Battle (1976), traduit en français sous le titre d' Anatomie de la bataille. Au travers de trois exemples (Azincourt, Waterloo, la Somme), il cherche a comprendre et a restituer ce qu'est réellement une bataille, non pas vu d'un cabinet de stratège, mais sur le terrain. Keegan s'intéressait au côté concret de la guerre : lorsque le conservateur d'un musée militaire lui présentait fièrement une belle masse d'armes médiévales, il ne manquait pas d'interroger un chirurgien pour mieux comprendre les blessures terribles qu'une telle arme pouvait occasionner ! Toute sa méthode est la. 
Autre livre remarquable : Six armies in Normandy (1982) (Six armées en Normandie), l'un des plus beaux récits de la bataille de 1944, la encore au plus près du terrain, en insistant sur des épisodes moins souvent traités, comme la participation des Polonais. Il y raconte notamment cette anecdote personnelle : réfugié dans la campagne anglaise, il vit arriver l'armée américaine qui préparait le Débarquement. A 8 ou 9 ans, il croise un jour un camion duquel les GI's lui lancent des bonbons et du chocolat - une denrée alors exceptionnelle dans l'Angleterre soumise a de très dures restrictions. Il se dit alors que, face a une armée tellement riche que ses soldats étaient capables de jeter ainsi du chocolat par poignée, il comprit que "monsieur Hitler allait avoir des problèmes". Du petit détail qui explique la stratégie mondi
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents