Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Les illusions du énième plan européen

Publié par cercle Jean Moulin sur 2 Juillet 2012, 11:04am

Catégories : #Divers

Blog gaulliste libre

Des dirigeants européens qui se réunissent jusque tard dans la nuit. Un plan pour combattre la crise économique et financière. Des marchés qui applaudissent. Ce scénario donne une impression de déjà vu. Ce énième sommet et ce énième plan sont-ils différents des précédents ?
Scénario différent pour résultat équivalent ?
Difficile d’y voir clair dans le brouillard des déclarations du lendemain du sommet européen. D’un côté, Angela Merkel vient d’envoyer au cimetierre les euros obligations en disant qu’il n’y aurait pas de mutualisation des dettes de son vivant, utilisant un langage d’une radicalité peu commune dans la bouche de la chancelière allemande. Mais de l’autre côté, le résultat du sommet de jeudi est souvent présenté comme une victoire de l’Italie et de l’Espagne.
Cependant, en creusant les articles de presse, on constate des divergences. Quand Le Monde affirme que « Madrid et Rome forcent la main à Berlin », Le Figaro soutient que « Angela Merkel cède pour sauver l’essentiel ». L’un affirme que l’Allemagne a cédé sur les questions capitales de l’aide directe des banques par le fonds européen et sur l’aide aux pays en difficulté. L’autre tient un discours assez différent, modérant la portée des mesures, qui seraient toujours conditionnelles.
Difficile d’y voir clair dans les déclarations de ce lendemain de sommet. En outre, une déclaration n’est pas un traité. Seuls les traités déterminent la conduite des politiques européennes et pas des déclarations d’intention de fins de sommet. Et il est difficile de savoir si cet accord un peu nébuleux va vraiment changer les choses. Certes, les marchés ont fortement rebondi, mais ils avaient rebondi dans le passé et n’avaient pas montré une grande pertinence dans leur jugement.
Quatre questions techniques / Union bancaire
La 1ère question, celle des euros obligations, a été tranchée par Angela Merkel à la veille du sommet. Elle a tout simplement mis fin aux discussions sur ce sujet. La seconde portait sur le pacte de croissance. Ce plan de 120 milliards d’euros a été agréé mais il faut noter que près de la moitié de son montant vient de fonds précédemment inutilisés. En outre, la plupart des analystes sont extrêmement sceptiques sur l’effet réel que devrait avoir ce plan sur les économies européennes.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents