Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Laurent Pinsolle : Pourquoi Goldman Sachs veut baisser les salaires de 30% en France

Publié par cercle Jean Moulin sur 6 Février 2013, 16:10pm

Catégories : #Nicolas Dupont Aignan & Debout la République

laurent-pinsolle

http://www.gaullistelibre.com/2013/02/pourquoi-goldman-sachs-veut-baisser-les.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+gaullistelibre+%28Blog+gaulliste+libre%29


Après The Economist il y a deux mois, c’est au tour d’un économiste de Goldman Sachs de recommander à la France de baisser les salaires de 30%. Par-delà l’inhumanité et l’absurdité d’un tel propos, il est très révélateur des disfonctionnements de la zone euro.
Inhumain et stupide !
Bien sûr, certains trouveront cela démagogue, mais tant pis. Pour le coup, on aimerait que ces partisans d’une baisse des salaires de 30% en France aillent vivre en région parisienne avec 800 euros par mois (leur recommandation de nouveau SMIC), en louant leur logement. Cela leur ferait sans doute prendre un peu plus conscience de la monstruosité de ce qu’ils demandent aux populations européennes, alors que les dirigeants de cette banque se partagent 100 millions de bonus.
En outre, comme l’explique Jacques Sapir dans un de ses derniers papiers, le problème de ces baisses de salaire, c’est que leur effet est encore plus brutal qu’elles ne le suggèrent déjà. En effet, les salariés à qui on réduit leurs revenus de 30% ont des dépenses contraintes qu’ils ne peuvent pas réduire (loyer, emprunt immobilier, certaines dépenses de base comme l’électricité, les transports). Bref, cela signifie que l’effort réalisé sur les autres dépenses est encore bien plus important !
Mais par-delà la cruelle inhumanité de cette proposition, elle est totalement absurde économiquement. On voit bien en Grèce qu’une telle cure ne permet pas de sortir de la crise. Bien au contraire, cela l’accentue, provoque un effon
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents