Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


De la revendication religieuse à la confrontation idéologique

Publié par cercle Jean Moulin sur 2 Juillet 2012, 10:33am

Catégories : #Laïcité - Franc-maçonnerie - religions - secte

Elie Arié
Cardiologue, enseignant à la chaire d’Economie et de gestion des Services de santé au... En savoir plus sur cet auteur

Notre chroniqueur associé Elie Arié dénonce la montée des revendications religieuses au travail. Comment organiser à l'avenir la confrontation sur un même lieu de systèmes de valeurs aussi éloignés ?

(Visite du pape en Italie, juin 2012 - PICARD ANTOINE/SIPA)
(Visite du pape en Italie, juin 2012 - PICARD ANTOINE/SIPA)
Pour tous ceux qui redoutent de regarder en face les problèmes posés par la montée des revendications religieuses, essentiellement musulmanes, dans les entreprises, de peur d’être accusés d’islamophobie ou de racisme, je résume ici quelques extraits d’une interview d’Alain Seksig, chargé de la mission laïcité dans le Haut Comité à l’Intégration, parue dans le Numéro 1005 de la revue Espace Social Européen. 
  
Les demandes d’absence pour fêtes religieuses sont assez anciennes et se réglaient en général facilement dans les entreprises ; mais la question devient aujourd’hui différente, parce que ces demandes se font plus massives. Il arrive même que certains employeurs, notamment dans les BTP, alignent, en période de Ramadan, les horaires de l’ensemble des salariés sur ceux adaptés pour les pratiquants musulmans. 
  
Il y a désormais des demandes qui confinent à la revendication, comme l’installation de centres de prières. On observe aussi qu’il devient fréquent, sur certains chantiers, que les ouvriers se regroupent par liens communautaires au moment de la pause du déjeuner. On franchit encore un cran supplémentaire lorsque des hommes refusent de serrer la main des femmes, de leur parler, et, plus encore, de recevoir un ordre qui viendrait d’elles. 
  
Certains salariés, qui ne demandaient jusque là rien pour eux-mêmes, commencent à revendiquer eux aussi : comme cette salariée d’une crèche ouverte 24h sur 24 et sept jours sur sept qui, devant la volonté d’une de ses collègues de travailler en arborant le voile islamique, a annoncé qu’étant elle-même catholique, elle ne viendrait plus travailler le dimanche. 
  
Les chefs d’entreprise se demandent où cela va s’arrêter. De manière minoritaire certains refusent tout, d’autres acceptent tout, l’ensemble essaie de répondre au cas par cas, mais bien souvent l’entreprise n’est pas outillée pour répondre. Rien ne serait pire que de vouloir ignorer le problème. Et l’interviewé de conclure : 
  
«C’est ce qui nous fait dire que les principes de discrétion, de neutralité, de laïcité, sont justement des principes 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents