Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cercle Jean Moulin ®

Cercle Jean Moulin ®

Co-Président d'Honneur Daniel Cordier, Secrétaire Particulier de Jean Moulin, Hubert Faure, membre des 177 du Commando Kieffer, membre d'Honneur Suzanne Escoffier, petite cousine et filleule de Jean Moulin Association Mémorielle Patriotique et Républicaine. cercle.jean.moulin71@sfr.fr 07 81 34 85 48


Filippetti veut faire payer les acteurs du net

Publié par cercle Jean Moulin sur 28 Janvier 2013, 13:04pm

Catégories : #Divers

Aurélie Filippetti souhaite que les acteurs de l’internet contribuent à financer des œuvres culturelles. Photo AFP

Aurélie Filippetti souhaite que les acteurs de l’internet contribuent à financer des œuvres culturelles. Photo AFP

Alors que la filière musicale demande la création d’une “taxe Google”, Aurélie Filippetti s’est dite déterminée à faire participer les acteurs de l’internet au financement de la création.

Depuis plusieurs jours, l’industrie musicale demande que les acteurs de l’Internet compensent le « transfert de valeur » qui s’opère selon eux au détriment des industries culturelles, par exemple sur le modèle de la “taxe Google” qu’essaient d’obtenir les éditeurs de presse. « Aujourd’hui, les grands acteurs de l’Internet doivent participer au financement de la création, comme dans les années 80 on a mis à contribution les chaînes de télés pour pré-financer le cinéma », a affirmé la ministre de la Culture dans un entretien.

« L’exception culturelle »

« D’une part, il n’est pas normal que des entreprises bénéficient de distorsions fiscales parce que c’est de la distorsion de concurrence. Mais d’autre part, il y a les mécanismes de ce qu’on appelle l’exception culturelle. On a créé au fil des années des mécanismes spécifiques qui consistaient à faire participer en amont au financement des œuvres culturelles ceux qui les diffusent et ça doit aussi s’appliquer aux réseaux et à Internet », a-t-elle détaillé. « Ce n’est pas de la subvention. Les mécanismes de l’exception culturelle n’ont jamais été de la subvention. Il y a un lien direct entre l’activité économique générée par les acteurs culturels qui irriguent d’autres acteurs de l’économie. C’est un cercle vertueux », a-t-elle affirmé.

Mais, « la difficulté, c’est comment » faire pour associer les acteurs de l’Internet à ce financement, a souligné Mme Filippetti.

Dans un discours devant la filière musicale, la ministre a renvoyé ce point aux travaux de la mission Musique au sein de son ministère, qui devra elle-même 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents